Société
URL courte
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)
125
S'abonner

Plus de 200 personnes ont été arrêtées à New York en deux jours de manifestations, a déclaré le chef de la police new-yorkaise lors d’une conférence de presse qui a eu lieu samedi 30 mai. Les manifestations ont été provoquées par la mort de George Floyd, cet Afro-Américain étouffé lors d’une arrestation musclée à Minneapolis.

Après deux jours de manifestations à New York, qui ont éclaté après la mort de George Floyd, plus de 200 personnes ont été interpellées, selon Dermot Shea, le chef de la police de la ville.

«Au cours des deux derniers jours, et surtout la nuit dernière à Brooklyn, environ 3.000 personnes ont participé à des manifestations. [...] Nous avons procédé à plus de 200 interpellations», a déclaré M.Shea lors d’une conférence de presse conjointe avec le maire de New York, Bill de Blasio, qui a eu lieu samedi 30 mai.

Une vague de tensions

Jeudi et vendredi, plusieurs quartiers de New York ont été le théâtre de manifestations visant à dénoncer les violences policières contre les Afro-Américains. Le plus grand rassemblement a eu lieu à Brooklyn vendredi soir et a dégénéré. Les manifestants ont incendié une voiture de police et jeté différents objets sur les forces de l’ordre.

D’après M.Shea, de nombreux policiers ont été blessés. «Nous avons confisqué des cocktails Molotov, nous avons effectué une arrestation liée à une tentative de meurtre de quatre policiers», a-t-il fait savoir.

Le maire Bill de Blasio a, quant à lui, déclaré que les autorités de la ville n'entraveraient pas les manifestations pacifiques, mais qu’elles ne toléreraient pas de manifestations violentes. Il a également condamné le policier qui avait pulvérisé du gaz au poivre contre des manifestants non-violents.

Dans le même temps, le maire a déclaré qu'un certain nombre de participants s’étaient rassemblés avec l’intention d'attaquer la police. Il a annoncé qu'une enquête indépendante des événements à Brooklyn serait ouverte immédiatement.

Un drame à Minneapolis

Des émeutes ont éclaté à Minneapolis ainsi que dans plusieurs autres villes américaines après la mort de George Floyd, étouffé sous le genou d’un policier. Les vidéos de l’arrestation musclée de cet Afro-Américain se sont vite répandues sur Internet. Les images montrent trois agents de police menotter Floyd et le jeter sur le sol. Après que l'un des agents a posé son genou sur le cou de George Floyd, ce dernier a commencé à asphyxier. Dans la vidéo, l’homme dit à plusieurs reprises qu'il ne peut pas respirer. Floyd est ensuite décédé en soins intensifs. Après le début des émeutes, quatre policiers ont été licenciés et l'un d'eux a été accusé d’homicide involontaire.

De 400 à 500 personnes ont également été arrêtées à Los Angeles, rapporte samedi CNN en se référant à la police locale.

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (108)

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
manifestation, New York, George Floyd, Minneapolis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook