Société
URL courte
9333
S'abonner

Quelques semaines après une violente agression à domicile contre une octogénaire, la police parisienne a arrêté et placé en garde à vue un suspect. L’auteur présumé des coups n’a que 15 ans et, le lendemain de ce «massacre» il aurait poignardé un jeune à peine plus âgé que lui, informe Le Parisien.

«Ils m’ont massacrée»: en juin dernier, une retraitée de 85 ans a été retrouvée par sa petite fille Clara à terre à son domicile, dans le 14e arrondissement. Défigurée par les coups dont elle a été rouée, la femme était en état de choc. À l’hôpital, les médecins lui diagnostiqueront un traumatisme crânien, une double fracture du nez et une hémorragie interne.

«Mamie était tout habillée, immobile, le visage martyrisé, méconnaissable», a alors témoigné Clara, citée par Le Parisien.

La victime révélera que ses agresseurs sont trois jeunes qui ont agi sans cacher leur visage, ni porter de gants, ce qui permettra aux techniciens de se lancer à la recherche d’empreintes et d’ADN.

Si la victime, habitante d'une résidence HLM, menait une vie très modeste, elle possédait quelques bijoux évalués à plusieurs milliers d’euros. Les agresseurs ont mis la main dessus et ont exigé le code de sa carte bleue, assurant qu’ils l’avaient «surveillée».

Un adolescent de 15 ans

Or, rapporte Le Parisien, le 23 juillet, plus d’un mois après les faits, la police a interpellé et placé en garde à vue l’un des agresseurs présumés: un jeune de 15 ans. Le journal précise que le suspect, K., habite à quelques centaines de mètres de la victime et est déjà connu de la police. Il faisait depuis plusieurs semaines l’objet d’un mandat de recherche pour «violences, vol mais aussi extorsion et séquestration». Il a été arrêté, alors qu’il se trouvait dans l’aire de jeux du parc sis rue Vercingétorix.

D’ailleurs, l’agression sur l’octogénaire n’est pas son dernier coup. Le Parisien précise que dès le lendemain, il a poignardé un jeune homme de 16 ans, originaire du Moulin de la Vierge (14e) qui s’est interposé entre son frère plus âgé et K.

Tandis que des témoins des faits ont identifié le jeune, les victimes de K. et de ses trois jeunes complices, craignant des représailles, ont refusé d’éclairer l’enquête, est-il dit.

Lire aussi:

«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Tags:
mineurs, Paris, violences, cambriolage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook