Société
URL courte
91374
S'abonner

En réponse au scandale ayant éclaté après la publication d’une photo du visage tuméfié et ensanglanté d’une mannequin, une vidéo montre dorénavant la rixe qui serait à l’origine de ces blessures. La jeune femme affirme avoir été attaquée par des agents de sécurité d’une plage turque.

Le média turc Snob Magazin a partagé une vidéo de la bagarre impliquant la mannequin ukrainienne Daria Kyryliuk, laquelle a affirmé avoir été frappée par des agents de sécurité de la plage de Momo Beach à Cesme, en Turquie. Selon elle, quatre femmes et plusieurs hommes ont été frappés.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от snobmagazin (@snobmagazin)

Le propriétaire de la plage a cependant nié les accusations. Selon les responsables de la zone en question, l’incident a eu lieu en dehors de ce territoire et les employés n’y ont rien à voir. La séquence publiée montre une bagarre à laquelle participent plusieurs personnes. En légende, le média avance que la jeune femme aurait pu être «battue par son amant».

Elle défend son petit-ami

La mannequin a été indignée par cette supposition et a répliqué sur Instagram: «Mon copain ne m'a jamais frappée! J'avais un stress post-traumatique en me faisant frapper à Momo. C'est fou! Mon copain essayait de me calmer!» 

La plage en question a été fermée pour quinze jours, a appris Sputnik auprès du ministère turc de la Culture et du Tourisme.

Lire aussi:

Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Macron annonce la création d'une plateforme de signalement des discriminations
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
bagarre, mannequins, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook