Société
URL courte
Par
22507
S'abonner

Selon un sondage d’Odoxa paru le 12 novembre, 50% des Français ont déclaré qu’ils ne se feraient pas vacciner contre le Covid-19, mais 14% ont la ferme intention de profiter des vaccins mis au point.

La moitié des Français ne prévoit pas de se faire vacciner contre le Covid-19, indique un sondage réalisé par Odoxa pour Franceinfo et Le Figaro.

Certains font simplement preuve de réserve.

«Je ne le ferai pas tout de suite parce que j'ai peur que ce ne soit pas au point. C'est un peu tôt je pense», a déclaré une Française qui, à plus de 65 ans, fait partie des personnes prioritaires.

Les contre

D’autres sont plus catégoriques et expliquent les raisons de leur décision.

«Il y a eu une succession de mensonges qui fait que je n'ai plus confiance en nos gouvernants. Il n'est pas question que je me vaccine», a indiqué l’un des sondés cité par Franceinfo.

Pfizer et BioNTech ont mené un essai de leur vaccin sur 43.500 volontaires et, selon eux, les cas d'infection au coronavirus sont réduits «de plus de 90%» chez les participants. Toutefois, des doutes subsistent.

«Je n'irai pas me faire vacciner. Il n'y a pas eu d'étude vraiment faite dessus. Ce n'est pas encore garanti sur l'efficacité ou sur les effets secondaires», a noté une autre personne interrogée.

Mais certains sont prêts à sauter le pas.

Les pour

Seulement 14% des sondés déclarent qu'ils iront se faire vacciner. Plusieurs sont décidés à se faire vacciner tout de suite.

«J’ai plus de 70 ans, je me fais régulièrement vacciner contre la grippe chaque année. Il n'y a aucune raison que je ne me fasse pas vacciner contre le Covid», a fait savoir l’un des sondés.

Certains prennent en considération d’autres raisons que leur propre santé.

«Je ne me sens pas forcément en grand danger par rapport au Covid. C'est plus une solution éventuellement pour me permettre de voir ma famille, y compris les gens les plus vulnérables. Et puis […] j'imagine que les gens vaccinés auront peut-être plus de liberté.»

Et alors que certains responsables politiques souhaitent rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19, le directeur scientifique de l’Institut Pasteur, Christophe d’Enfert, estime que le gouvernement doit être transparent au maximum pour encourager les Français à se faire vacciner.

«On n'arrivera pas à contrecarrer cette pandémie s'il n'y a pas une adhésion forte de la population et donc une communication transparente sur ce que sont les vaccins proposés à la population et les risques éventuels», a-t-il expliqué à Franceinfo.

Ainsi, toujours selon le sondage, 60% des Français s’élèvent contre l'obligation de se faire vacciner.

La pandémie

Le pays le plus touché en nombre de décès et de cas de contamination par le Covid-19 reste les États-Unis, avec plus de 242.000 morts et 10,5 millions de cas. Ils sont suivis du Brésil, avec 164.281 décès, de l'Inde, avec 128.668 morts, et du Mexique avec 97.056, selon les chiffres de l’université Jonhs-Hopkins.

En France, l’épidémie a fait jusqu’ici 42.599 morts et le pays a recensé 1.915.282 cas d’infection.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
sondage, vaccination, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook