Société
URL courte
Par
9417
S'abonner

Un nouveau «monolithe» de métal a été découvert le 6 décembre, cette fois dans une réserve naturelle néerlandaise. C’est le quatrième du genre, après ceux de l’Utah, de Roumanie et de Californie.

Un nouveau pilier en acier a été découvert, aux Pays-Bas, dans le parc naturel du Friesland, a fait savoir Omrop Fryslân, société de radiodiffusion de la province de Frise. Il s’élève au bord d’un petit plan d’eau et n'est pas brillant comme les «monolithes» découverts précédemment aux États-Unis et en Roumanie.

Les témoins ont constaté qu'il n'y avait pas d'empreintes visibles à proximité.

«C'était un gros objet en métal […] Je me suis approché, mais il n'y avait aucune trace autour du monolithe. Comme s’il était tombé de haut. Il a certainement été transporté par deux personnes ou plus», a raconté l’un des visiteurs à Omrop Fryslân.

Les randonneurs de la région estiment qu’il pourrait s’agir d’un coup monté à la veille du Nouvel an.

«Je pense à une sorte de collectif d'artistes […], mais aucun nom ne figure sur l’objet. J’ai entendu dire qu’il avait été enlevé la nuit», a déclaré un autre témoin.

Des phénomènes inexpliqués

Le premier «monolithe» avait fait son apparition dans le désert de l’Utah, suivi d’un phénomène similaire en Roumanie.

Le troisième a été découvert en Californie.

Entretemps, si leur arrivée demeure toujours inexpliquée, la disparition du premier a été éclaircie par des images où des hommes semblent l’emporter en pleine nuit.

 

Lire aussi:

François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Tags:
parc naturel, découverte, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook