Société
URL courte
Par
4130
S'abonner

Contrairement à l’année 2017 où le chômage figurait en tête des préoccupations des Franciliens, en 2019 c’est la pauvreté qui les angoissait le plus, selon une étude de l'Institut d'urbanisme Paris région, publiée le 16 décembre. La délinquance et la pollution font également partie de ce top.

En 2019, la pauvreté est devenue le principal facteur d’inquiétude des habitants de la région Île-de-France, à en croire une étude de l'Institut d'urbanisme Paris région, publiée sur son site le 16 décembre. Dans l'édition précédente de cette enquête intitulée Victimation & sentiment d’insécurité en Île-de-France, reconduite tous les deux ans depuis 2001, c’est le chômage qui figurait comme la première priorité d’action assignée au gouvernement.

«Le classement des priorités assignées au gouvernement a changé en 2019. La pauvreté arrive dorénavant en tête des préoccupations, citée par 40,0 % des enquêtés, devant le chômage (31,1%) et, en troisième place, la délinquance (15,7%)», précise l’édition 2019 avant d’ajouter que ce changement intervient «dans un contexte de lutte contre la baisse du pouvoir d’achat».

Entre autres, la pollution s’est avérée une source d’inquiétude grandissante pour les Franciliens, 11,8% des sondés l’ayant désignée en tant que priorité d’action assignée au gouvernement.

Un sentiment d’insécurité croissant

L’étude précise par ailleurs qu’en général le sentiment d’insécurité a augmenté en 2019, touchant 53,4 % des Franciliens, contre 50,6 % en 2017. Il s’agit tout de même d’un niveau «relativement bas» par rapport à ceux observés avant 2017.

Dans le cadre de l’étude, jugée comme «une source particulièrement riche d’informations», près de 10.500 Franciliens âgés de 15 ans et plus vivant en ménage, représentatifs de la population régionale, par département, ont été interrogés. En 2019, l’enquête s’est déroulée du 3 janvier au 25 février 2019, est-il souligné.

Lire aussi:

Sang, sueur et larmes: des chercheurs désignent les ingrédients pour créer du béton sur Mars
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Tags:
Ile-de-France, inquiétude, pauvreté
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook