Société
URL courte
Par
4663
S'abonner

Après s’être retrouvé face à deux cerfs de Virginie qui se sont battus en duel et ont fini coincés avec leurs bois, un garde-chasse du Kansas a exécuté un tir de précision étonnant pour délivrer les deux animaux.

Une scène quelque peu insolite s’est déroulée récemment dans le comté de Jackson, dans le Kansas. Le garde-chasse local a été alerté par un chasseur qui a repéré deux cerfs retenus par leurs bois. Arrivé sur les lieux, il a constaté que les deux animaux n’avaient encore rien perdu de leurs forces et continuaient à se débattre. Cela étant, il était difficile de les approcher pour les délivrer.

Le professionnel a filmé lui-même la scène.

Il suit pendant un moment les deux cerfs qui continuent toujours de se déplacer même s’ils semblent de plus en plus épuisés. Il s’approche toujours plus près et leur lance un sac sur la tête pour les calmer. Après un premier «lancé» raté, le garde-chasse répète la manœuvre et le sac finit par atteindre la tête et les bois des deux animaux, ce qui permet de limiter leurs mouvements.

«Je vais tirer sur les bois maintenant», lance le garde-chasse alors que les deux cerfs se tiennent immobiles.

Il sort alors son pistolet, met quelques secondes à viser et tire sur les bois. Libérés, les deux animaux s’enfuient chacun de leur côté.

Le problème des cerfs

La même méthode a d’ailleurs été précédemment appliquée par un garde forestier au Canada dont le tir de précision a permis de séparer deux autres cerfs.

Les cas du genre de son pas rares notamment avec les cerfs de Virginie vivant outre-Atlantique, car la forme de leurs bois est propice à s’emmêler, précise le site Chasse Passion.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un prévenu pakistanais exhorte un juge à lui «donner» sa «promise» de 14 ans contre son gré
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Tags:
incident, cerfs, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook