Société
URL courte
Par
10136
S'abonner

L'association PETA dénonce dans un tweet le langage trop «oppressif» envers les animaux, appelant à cesser d’utiliser leurs noms comme insultes. Elle estime qu’un tel vocabulaire enracine l'idée de la supériorité humaine sur les bêtes.

L’association de défense des animaux PETA demande d'arrêter toute utilisation comme «insultes» de mots désignant des animaux, pointant un langage «suprémaciste».

Un appel lancé par l’association via son compte Twitter mardi 26 janvier dans lequel elle dénonce un vocabulaire «oppressif» à l’encontre des bêtes:

«Les mots peuvent créer un monde plus inclusif ou perpétuer l’oppression. Utiliser un animal comme insulte renforce le mythe selon lequel les humains sont supérieurs aux autres animaux et qu’il est justifié de les bafouer».

PETA invite ainsi à éviter de parler de «poule mouillée» pour un lâche, de «rat» pour un mouchard, de «cochon» ou «porc» pour quelqu’un de sale, ou encore de «paresseux» pour une personne qui n’aime pas le travail.

Lire aussi:

«Arrêtez d’emmerder les Français!»: les feux de cheminée dans le collimateur de Barbara Pompili
Projet de loi sanitaire devant le Conseil constitutionnel, ce qui pourrait tout faire capoter
Explosions des «fermes» à batteries lithium-ion, scénario catastrophe pour le monde?
Tags:
suprémaciste, insulte, vocabulaire, PETA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook