Société
URL courte
Par
141571
S'abonner

Malgré des symptômes du Covid-19, un habitant des îles Baléares, en Espagne, continuait à fréquenter son bureau. En conséquence, 22 de ses collèges et des membres de leurs familles ont été testés positifs.

La police espagnole a arrêté un homme de 40 ans qui est suspecté d’avoir ignoré les recommandations sanitaires et d’avoir infecté 22 personnes au Covid-19 dans la commune de Manacor sur l'île de Majorque, écrit El Mundo.

D’après le quotidien, l’homme attendait le résultat d’un test PCR mais, malgré des symptômes clairs et une forte fièvre, il continuait à se rendre sur son lieu de travail, une épicerie, et à la salle de sport qu'il fréquentait.

Alors que ses collègues et son chef le priaient de rentrer chez lui et de s'isoler jusqu'à ce que les résultats des tests soient connus, il toussait et, baissant son masque, plaisantait: «Je vais vous infecter tous».

Une vingtaine de personnes infectées

Même si aucune des personnes infectées n'a développé de symptômes graves, l’homme a été traduit en justice pour coups et blessures. Ils lui reprochent d’être à l’origine d’un cluster épidémique détecté il y a quelques semaines dans la commune en question.

Après que le résultat positif de son test PCR lui a été annoncé, le personnel a été alerté et, suivant le protocole, tous les travailleurs ont été testés pour le Covid-19 dont cinq se sont révélés positifs. Mais ces derniers ont infecté à leur tour des membres de leurs familles. Au total, la police lui aurait attribué la contagion directe de huit personnes et la contagion indirecte de 14, dont trois mineurs.

Propager le virus exprès

Dès le début de l’épidémie, des médias ont parlé de temps à autre de personnes qui propageaient exprès ou par négligence le coronavirus.

Par exemple, fin février 2020, une vidéo en provenance de Chine a fait le tour des réseaux sociaux. Elle montrait notamment un homme qui crachait dans les serviettes en papiers avant de les mettre dans une boîte apparemment en espérance que d’autres personnes les utiliseraient ensuite.

​En mars, l’agence Kyodo News écrivait également sur un Japonais malade qui a déclaré à sa famille qu’il «allait répandre le virus», après quoi il est allé dans un bar dont une employée a été ensuite testée positive. L’homme, lui, est décédé à cause de la maladie quelque temps après.

Lire aussi:

Une partie des autotests distribués par l’Éducation nationale affiche des indications contraires
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Tags:
contamination, Chine, Japon, maladies, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook