Sports
URL courte
16352
S'abonner

Le Comité d'enquête de Russie affirme avoir recueilli assez de preuves afin de démentir les déclarations selon lesquelles la substitution des tests de dopage des athlètes russes avait eu lieu lors des Jeux olympiques de Sotchi.

Le Comité d'enquête russe a recueilli assez de preuves afin de réfuter les déclarations de l'informateur de l'AMA Grigori Rodtchenkov sur la substitution des tests de dopage des athlètes russes pendant les Jeux olympiques de Sotchi, a déclaré aux journalistes la porte-parole du Comité Svetlana Petrenko.

D'après les données recueillies, personne parmi les 700 athlètes, entraîneurs et médecins de l'équipe russes n'a avoué avoir utilisé le «cocktail de stéroïdes» au cours des préparatifs pour les compétitions en 2013 et 2014.

«Le groupe d'enquête a recueilli des données supplémentaires prouvant la non-fiabilité des témoignages de M.Rodtchenkov concernant la substitution des tests à Sotchi», a dit Mme Petrenko.

Grigori Rodtchenkov a fui au États-Unis après avoir démissionné du poste de chef du Centre antidopage russe. Plus tard, il a confié au New York Times que la Russie avait un programme de dopage d'État, ce qui a provoqué un scandale international.

Lire aussi:

L’Iran face au coronavirus: «Il y a des milliards de dollars appartenant aux Iraniens bloqués aux États-Unis»
Tags:
dopage, anti-dopage, Comité d'enquête de Russie, Agence mondiale antidopage (AMA), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook