Sports
URL courte
162
S'abonner

Le chef de l’UFC, Dana White, a dit comprendre la décision de Conor McGregor de terminer sa carrière sportive dans le contexte international actuel. Pendant une conférence de presse qui s’est tenue après l’UFC250, il s’est dit ne pas en être étonné car «c’est la folie partout».

La nouvelle annonce de la retraite de Conor McGregor a été commentée par le chef de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), Dana White, lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée après l’UFC250 à Las Vegas.

Il a avoué ne pas être étonné par cette décision au vu de la pandémie et de la flambée des émeutes.

Selon lui, rien ne semble relever du délire lorsque «c’est la folie partout». C’est la raison pour laquelle il s’est dit compréhensif à l’égard de la décision de la figure de proue de l’UFC.

Dana White a également rappelé qu’«aucun autre sport n’est maintenu actuellement» sauf les tournois d’arts martiaux mixtes avant de souligner qu’ils présentent un avantage: «personne ne force personne à se battre»:

«Et Conor McGregor sent qu'il veut prendre sa retraite, tu connais mes sentiments à propos de la retraite: tu devrais absolument le faire».

Une troisième annonce

Surnommé «The Notorious», l’Irlandais a déclaré mettre un terme à sa carrière sportive pour la troisième fois, en publiant un tweet sur son compte ce 7 juin.

Sa première annonce remonte à 2016. Il est cependant revenu après avoir négocié un nouveau contrat. Deux ans plus tard, il a de nouveau déclaré se retirer après une défaite face au Russe Khabib Nurmagomedov, mais s’est ravisé en octobre 2019.

Lire aussi:

«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Tags:
arts martiaux mixtes (MMA), Ultimate Fighting Championship (UFC), Dana White, Conor McGregor
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook