Sports
URL courte
Par
244
S'abonner

L’idée d'ajourner de nouveau ou même d'annuler les Jeux olympiques de Tokyo, initialement prévus pour l’été 2020, mais reportés à 2021 à cause du Covid-19, est soutenue par la majorité absolue dans cinq pays, dont la France, révèle l’Institut japonais de l’étude de la presse. Cet avis est d'ailleurs partagé par les Japonais eux-mêmes.

Au lendemain de l’annonce des autorités japonaises d’interdire aux spectateurs venant de l’étranger d’assister aux Jeux olympiques de Tokyo, l’Institut japonais de l’étude de la presse (Japan Press Research Institute) révèle les résultats du sondage mené en France, aux États-Unis, en Chine, en Corée du Sud et en Thaïlande, selon lequel les populations de ces cinq pays se prononcent majoritairement pour un nouveau report ou l’annulation de l’évènement sportif de portée planétaire.

Ce pourcentage est plus important chez les habitants des pays asiatiques qui ont pris part à cette étude d’opinion annuelle, menée cette fois en décembre et en janvier. Plus concrètement, 95,6% des Thaïlandais, 94,7%, des Coréens et 82,1% des Chinois optent pour que les JO de Tokyo soient reportés ou annulés, précise un communiqué paru ce 21 mars sur le site de l’établissement.

Une moindre part-74,4%- des Américains sont du même avis. Finalement, 70.6% des sondés en France partagent l’idée d’ajourner ou d’abroger les compétitions sportives de Tokyo qui doivent se tenir cet été du 23 juillet au 8 août. À peu près 1.000 personnes dans chaque pays participant ont répondu à la question.

Il est à noter qu’en novembre dernier 71,9% des Japonais, hôtes de l’évènement, étaient eux aussi de cet avis.

Des JO sans spectateurs étrangers

Les résultats du sondage ont été rendus publics alors que les responsables des JO de Tokyo viennent d’annoncer leur décision de ne pas permettre aux supporters étrangers d’assister à l’évènement, la situation sanitaire étant toujours préoccupante.

«Même si vous ne pouvez plus venir au Japon cet été, nous espérons vivement que vous continuerez à soutenir les Jeux de Tokyo 2020», a déclaré Seiko Hashimoto, présidente du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, dont les propos sont cités dans le communiqué publié le 20 mars sur le site de l’événement.

Le document précise que les billets pour les Jeux olympiques comme paralympiques achetés par les spectateurs étrangers seront remboursés. Au total, environ 600.000 billets pour les JO leur avaient été vendus, fait savoir le Comité d’organisation.

«Dans ces circonstances, les détenteurs étrangers de billets seront bientôt informés du mécanisme de remboursement», détaille le document.

Des exceptions quand même

Malgré cette interdiction, Tokyo accueillera tout de même du «personnel étranger expérimenté», et même plus: le comité d’organisation prolonge la durée des contrats pour les étrangers afin de s'assurer qu’en arrivant au Japon ils passeront 14 jours en isolement avant de commencer leur travail, explique une source proche du dossier à l’agence de presse japonaise Kyodo News. Pour autant, les quelque 8.000 volontaires étrangers originellement attendus, eux, ne franchiront pas la frontière.

Quid des JO d’hiver?

Kyodo News souligne par ailleurs que le déroulement de la situation à Tokyo est surveillé de très près dans l’empire du Milieu qui va accueillir dans moins d’un an, un autre évènement sportif d’envergure, les Jeux olympiques d’hiver. Avec l’émergence de nouveaux variants du coronavirus et la lenteur de la vaccination dans certains pays, il n’est pas certain que le tourisme international reprenne pleinement partout dans le monde d’ici un an.

Côté chinois, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a récemment annoncé que pour les personnes vaccinées avec des vaccins chinois, la reprise des voyages internationaux dans l'empire du Milieu était facilitée, rappelle le média.

Lire aussi:

«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Tags:
Tokyo, JO 2020
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook