Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les talibans divisés après la mort du mollah Omar

S'abonner
La mort du fondateur et leader des talibans, le mollah Omar, divise les rangs de l'organisation, écrit vendredi le quotidien Kommersant.

Son successeur, le mollah Mansour, a été critiqué par le frère et le fils du défunt mollah Omar. De son côté, le représentant des talibans à Doha, responsable des négociations avec les autorités afghanes, a démissionné pour exprimer sa non-loyauté envers le nouveau leader. La discorde dans les rangs des talibans pourrait entraîner des changements radicaux au sein du mouvement: l'aile modérée pourrait se joindre au processus politique en Afghanistan, et les extrémistes continueront de se battre en rejoignant Daesh.

Taliban fighters hold their heavy and light weapons before surrendering them to Afghan authorities in Jalalabad, east of Kabul, Afghanistan. File photo - Sputnik France
Mort du mollah Omar: la pagaille en Afghanistan?
Alors que la presse afghane suspecte que le mollah Omar ait pu être empoisonné par son futur successeur, le frère et le fils du leader défunt ont fermement critiqué la décision du conseil suprême des talibans.

Le représentant des talibans dans les négociations avec les autorités afghanes à Doha, Mohammad Syed Tayyab Agha, a directement accusé le mollah Mansour d'avoir caché aux autres membres la mort du mollah Omar pendant deux ans. Il a qualifié ces actes d'"erreur historique".

Il a ensuite défié le conseil suprême, siégeant au Pakistan à Quetta, en remettant en cause ses prérogatives pour élire le chef des talibans. "La nomination du leader par des individus se trouvant en dehors du pays est une autre grande erreur historique", a déclaré le représentant des talibans au Qatar. Pour exprimer sa non-loyauté envers le mollah Mansour et le conseil suprême, Mohammad Syed Tayyab Agha a annoncé sa démission.

Un membre du Taliban - Sputnik France
Taliban: le nouveau chef va mener à l'échec malgré ses compétences
La division au sein du mouvement des talibans risque de dégénérer en conflit armé, dont les premiers signes se sont manifestés cette semaine. La police de la province de Hérat, dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé que huit combattants avaient été tués dans une fusillade entre deux groupes talibans. Selon la presse afghane et pakistanaise, une autre altercation s'est produite à Quetta.

Les récents événements en Afghanistan illustrent l'absence, parmi les talibans, d'un homme capable de devenir le nouvel emblème du mouvement et de le consolider. Dans ces conditions les talibans risquent d'éclater définitivement en deux ailes — modérée et radicale. Les modérés engageront un dialogue avec Kaboul pour tenter de s'entendre sur l'adhésion aux organismes de pouvoir afghans avec la médiation du Pakistan. Alors que les talibans opposés aux négociations de paix poursuivront la guerre.

Selon les experts, il est probable que les talibans irréconciliables rejoignent l'État islamique, qui vise à s'infiltrer activement en Afghanistan.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала