Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il voit sa femme décédée sur un paquet de cigarettes et porte plainte

© Flickr / DucDigitalSmoking
Smoking - Sputnik France
S'abonner
Un Italien prétend avoir identifié sa femme décédée sur une photo de prévention d’un paquet de cigarettes. Son avocat se battra pour qu’il obtienne 100 millions d’euros de dédommagement auprès du fabricant responsable.

Un Italien a reconnu sa femme décédée sur un paquet de cigarettes, rapporte La Repubblica. «Lors de son séjour à San Patrignano [Centre de réhabilitation situé à Rimini, ndlr] elle m’a dit qu’on l’avait photographiée mais elle était encore trop faible et n’a rien pu objecter», a-t-il expliqué au quotidien.

Il réclame 100 millions d’euros de dédommagement à la multinationale responsable, selon son avocat. Ce n’est pas la première fois que des personnes se reconnaissent ou identifient des membres de leurs familles sur des photos de prévention. Pourtant, un porte-parole de la Commission de l’UE estime que cette femme n’était pas représentée sur le cliché en questions.

Cigarette - Sputnik France
Le cliché de la discorde: il reconnaît sa jambe amputée sur un paquet de cigarettes – images
L’avocat envisage de poursuivre les producteurs de cigarettes aux États-Unis «puisque leurs sièges y sont basés». Le cabinet juridique a ainsi envoyé une demande à la justice pour arriver à un accord financier avec Philip Morris et Davidoff, lesquels ont des contrats marketing avec Imperial Tobacco, la quatrième multinationale de tabac au monde. Le représentant de la société a déclaré que les photos de prévention sur les paquets de cigarettes étaient un problème propre aux régulations de l’UE.

D’où viennent les photos?

Les illustrations pour les avertissements sur les paquets de cigarettes dans l’UE sont tirées de la bibliothèque des clichés de la Commission européenne. Toutes les photos y sont accessibles pour les marques de tabac.

Dans une directive de la Commission européenne publiée en 2014, il est stipulé que chaque cartouche et chaque paquet doivent comprendre un «avertissement sanitaire mixte», soit un texte et une photo. «Tous les individus sur les photos ont été informés du fait que les images pourraient être utilisées comme faisant partie de la photothèque de l’UE et ont signé l’accord à cet égard», est-il indiqué.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала