Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Jordanie, la pénurie d’eau devient catastrophique, et une menace pèse sur la mer Morte

CC0 / Tama66 / La sécheresse
La sécheresse - Sputnik France
S'abonner
La Jordanie est le 5e pays du monde le plus pauvre en eau. La pénurie d’eau s’y est aggravée, entre autres, par le changement climatique, l’ensablement du Jourdain, la croissance démographique et l’afflux de migrants. Sputnik a discuté du problème avec des spécialistes jordaniens.

Avec son climat aride, la Jordanie est en déficit permanent d’eau potable, et la situation y devient chaque année plus critique. Les précipitations sont rares et très inégalement réparties sur le territoire du royaume. Par ailleurs, elles varient fortement d’une année à l’autre. L'eau se raréfie de plus en plus, alors que les besoins augmentent. Aussi, la Jordanie développe-t-elle des stratégies pour collecter, stocker et distribuer toutes les sources d'eau dont elle dispose.

Dessalement de l'eau

«La désalinisation est la seule issue de la situation. Elle pourrait résoudre le problème d’approvisionnement en eau des régions éloignées. Néanmoins, c’est un projet très compliqué qui nécessite d’immenses investissements, de puissantes sources d’énergie et la mise en place d’une nouvelle infrastructure», a indiqué à Sputnik Ilyas Salamah, professeur à l’université de Jordanie.

Gaida al Abdallat, spécialiste jordanienne en matière de ressources hydrauliques et d’environnement, a annoncé à Sputnik que des projets étaient actuellement à l’étude pour retraiter des eaux usées, dessaler l’eau de mer et revoir les accords sur les quotas pour les eaux du Jourdain entre la Syrie, la Jordanie et Israël.

«La Jordanie est en droit d’en revendiquer le même quota que ses pays voisins. Il est tout aussi important d’implanter dans l’agriculture les dernières technologies de dépense d’eau», a souligné la Jordanienne.

La mer Morte est menacée

Selon cette dernière, la pénurie d’eau se répercute aussi sur l’état de la mer Morte qui est un lac salé du Proche-Orient, partagé entre Israël, la Jordanie et la Palestine et alimenté par le Jourdain.

Selon les rapports des organisations jordaniennes de protection de l’environnement, le niveau d’eau de la mer Morte baisse chaque année de 1,5 mètre. Les experts constatent que le projet israélien visant à détourner les eaux du Jourdain vers le désert du Néguev a beaucoup affecté la mer Morte.

La mer Morte et le seul lac d’eau douce en Israël s’évaporent à un rythme accéléré (image d'illustration) - Sputnik France
La mer Morte et le seul lac d’eau douce en Israël s’évaporent à un rythme accéléré

La Jordanie est en bout de chaîne et est par conséquent dépendante de ses voisins, les eaux du Jourdain étant en partie captées en amont par Israël. Le manque d'eau en Jordanie est tel que le pays traite les eaux usées dans des stations d’épuration pour les réutiliser. La population jordanienne a pris l'habitude de récolter l'eau de pluie sur les toits plats des maisons. Mais cette récolte n'est qu'une petite goutte d'eau pour le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала