Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«La cité de Babylone a bien mérité d’être classée au patrimoine mondial»

© Sputnik . Pavel Davydov / Aller dans la banque de photosSur le site de Balylone, en Irak
Sur le site de Balylone, en Irak - Sputnik France
S'abonner
L’Unesco a inscrit en juillet dernier au patrimoine mondial de l’humanité le site mésopotamien de Babylone, la plus grande ville de l’Antiquité, située le long du fleuve Euphrate, à 90 kilomètres au sud de Bagdad. Sputnik s’en est entretenu avec Abdel Amir al-Hamdani, ministre irakien de la Culture, du Tourisme et des Antiquités.

La 43e session du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco, qui s'est déroulée du 30 juin au 10 juillet 2019 à Bakou, en Azerbaïdjan, a pris la décision de classer les ruines de Babylone au patrimoine mondial. Ainsi, la plus grande ville de l’Antiquité est passée sous statut protégé, et les travaux de restauration ont immédiatement démarré sur ce site, a appris à Sputnik Abdel Amir al-Hamdani, ministre irakien de la Culture, du Tourisme et des Antiquités.

Restaurer la plus grande ville de l’Antiquité

«De retour de Bakou, nous avons formé sur le terrain des groupe archéologiques spécialisés pour protéger les temples, restaurer la ville ancienne et éliminer les facteurs négatifs. Cette année, 49 millions de dollars ont été alloués à ces fins, et la même somme sera débloquée annuellement pendant les quatre années qui viennent», a précisé le ministre.

Et d’expliquer que l’argent était tout d’abord nécessaire pour racheter les domaines privés qui se sont constitués sur le territoire de cette cité antique. Ensuite, il faut aménager les rives de l’Euphrate qui traverse le site. Et enfin, il s’agit de mettre en place une infrastructure pour y relancer le tourisme.

«Babylone est l’une des plus anciennes villes du monde. C’est une source de lumière pour l’ensemble de l’humanité. L’histoire de la civilisation humaine y remonte. La cité de Babylone a bien mérité d’être classée au patrimoine mondial. Quoi qu’il en soit, c’est une décision très tardive à cause d’erreurs commises par le passé, notamment par le manque d’approche scientifique envers les monuments», a développé le ministre.

Sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2019
 - Sputnik France
Sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2019

Selon ce dernier, il faut déployer des efforts internationaux pour corriger ces erreurs du passé.

«Il est tout aussi important de dresser le calendrier des travaux à faire et de former une administration», a-t-il souligné.

Le cinéma contre le terrorisme

Abdel Amir al-Hamdani a aussi annoncé que le projet de nouveau musée d’Irak était en chantier. Il sera plus grand que l’actuel et correspondra mieux à cette grande civilisation.

«La guerre contre le terrorisme s’est achevée sur le champ de bataille. Néanmoins, le terrorisme a commencé par l’idée. Aussi, faut-il le combattre à tous les niveaux. En premier lieu, il faut utiliser pour cela le théâtre et le cinéma», a relevé le ministre, ajoutant que Bagdad organiserait sous peu un festival du film.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала