Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le «comportement» mystérieux d’un astéroïde potentiellement dangereux scruté par des chercheurs

S'abonner
Les chercheurs de l’Université de l’Arizona ont découvert que l’astéroïde Bennu, classé comme potentiellement dangereux, avait un «comportement» mystérieux. Selon Phys.org, il projette régulièrement des particules dans l’espace.

Les chercheurs de l’Université de l’Arizona, qui étudient les données recueillies par la sonde OSIRIS-Rex sur l’astéroïde Bennu, ont observé trois projections de particules dans l’espace, selon un communiqué de presse publié par Phys.org. La première projection est survenue du côté sud de l’astéroïde et les deux autres à proximité de son centre.

Projections de particules

Les chercheurs ont constaté qu’après leur projection de la surface de l'astéroïde, les particules orbitaient brièvement autour de Bennu et soit retombaient ensuite sur sa surface, soit partaient dans l'espace. Leur vitesse atteignait les 3 m/s et elles mesuraient jusqu’à dix centimètres.

Trois explications possibles

L’équipe de chercheurs étudie trois versions expliquant ce phénomène: impacts de météorites, fracturation thermique et libération d’eau.

La Terre et un astéroïde - Sputnik France
La NASA fait une découverte inattendue sur «l’astéroïde de l’Apocalypse»
Si la fracturation thermique et/ou les impacts de météorites en sont les causes, alors ce phénomène se produit probablement sur l’ensemble des petits astéroïdes car ils y sont tous soumis. Cependant, si la libération d'eau entraîne ces projections, ce phénomène serait spécifique aux astéroïdes comme Bennu qui contiennent des minéraux aquifères.

OSIRIS-Rex

La sonde OSIRIS-Rex, lancée en 2016, s’est approchée de l'astéroïde Bennu en décembre 2018 pour entrer en orbite autour de lui à la fin de cette année. Depuis lors, elle cartographie de manière très détaillée sa surface.

Au début du mois de juillet 2020, la sonde devrait atterrir pour collecter quelques dizaines de grammes de sol de l’astéroïde, puis, d’ici à septembre 2023, elle livrera une capsule d’échantillons à la Terre.

Les scientifiques espèrent que les résultats du programme scientifique en cours fourniront des informations sur la formation du système solaire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала