Une salle de sport de Lyon autorise le port de hijab sous la pression de militantes

© AP PhotoFemmes en hijab (image d'illustration)
Femmes en hijab (image d'illustration) - Sputnik Afrique
Les militantes de l’association Alliance citoyenne, qui avaient protesté début juillet contre l’interdiction du port du hijab, ont fait plier une salle de sport à Lyon. Celle-ci a fini par modifier son règlement intérieur.

Un groupe de militantes d’Alliance citoyenne, qui promeuvent notamment le port du burkini dans les piscines municipales, soutenu par des syndicalistes et membres de mouvements féministes, a obligé une salle de sport de Lyon à modifier son règlement intérieur en autorisant les «hijabs de sport», relate Lyon capitale.

Le 8 juillet 2020, une quarantaine d’activistes ont investi le hall d’entrée de la salle qui interdisait l’accès aux femmes portant un voile.

Une victoire

Finalement, l’établissement a cédé face à la pression et a fait valoir leur droit de garder le hijab à l’intérieur. Sur Facebook, la branche lyonnaise du collectif grenoblois s’est félicitée d’une «nouvelle victoire»: «Félicitations à la direction de cette enseigne qui, suite à notre action, a respecté ses engagements».

Deux femmes sur une plage - Sputnik Afrique
Entre le burkini et la nudité, les Français semblent avoir largement fait leur choix
Il s’agit d’un «message envoyé aux autres salles de sport qui font la même chose», a indiqué une militante au Progrès début juillet. «C’est un combat que l’on mène au nom de toutes les femmes pour dire: ’’Arrêtez de nous dicter ce que l’on doit porter’’».

Alliance citoyenne avait défrayé la chronique l'été dernier en manifestant pour l’autorisation du burkini dans les piscines municipales de Grenoble.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала