Acte étonnant, mais légitime: elle transportait les restes de son époux... dans sa valise

Les services de sécurité de l’aéroport de Munich ont trouvé le 3 août un squelette humain dans la valise d’une septuagénaire, d'après un communiqué de la police fédérale allemande, cité par le Spiegel. Il s’est avéré que la femme voulait rapatrier les restes de son mari de Grèce en Arménie, un acte légitime pour la police allemande.

Une découverte pour le moins inhabituelle et assez terrifiante a été faite le 3 août à l’aéroport de Munich, lors du passage au scanner, des ossements humains ont sonné dans le bagage d’une femme. Une Arménienne âgée de 74 ans et résidant en Grèce transportait en effet dans sa valise le squelette de son mari défunt, indique un communiqué de la police fédérale allemande, cité par le Spiegel.

Accompagnée de sa fille de 52 ans, la veuve envisageait de le rapatrier de sa résidence en Grèce dans la capitale arménienne, Erevan, via Munich et Kiev, est-il indiqué.

Un acte légitime

Une valise  - Sputnik France
Elle rentre chez elle une semaine après son enterrement
Les deux femmes disposaient de tous les documents nécessaires, y compris le certificat de décès de l’homme disparu en 2008 et initialement enterré près de son domicile, à Thessalonique. Suite à la consultation de ces documents et à la vérification des informations données par les voyageuses, elles ont été autorisées à continuer leur périple avec le squelette dans leur valise. Le procureur de la ville de Landshut n'avait trouvé aucune «pertinence pénale dans l'affaire», la police fédérale établissant que le transfert était en effet légitime.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала