Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital

Un groupe d'individus a fait irruption samedi au domicile de deux habitants de Loire-Atlantique, une mère et son fils, pour les agresser et saccager la maison. Ils ont ensuite suivi les blessés à l’hôpital.

Un groupe comprenant plusieurs dizaines de personnes s’est introduit, le 8 août vers 23h, dans une maison de Châteaubriant (Loire-Atlantique), pour la saccager et molester les occupants, un homme de 33 ans et sa mère de 62 ans. Il voulaient ainsi «venger» un adolescent blessé peu avant dans une altercation, relate Actu.fr.

Paris - Sputnik Afrique
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
Celle-ci a eu lieu dans la rue. Le trentenaire discutait avec son collègue, assis sur un banc, alors qu’un groupe de jeunes passait devant eux, faisant beaucoup de bruit, visiblement ivres, selon l’homme. Il leur a «demandé poliment de baisser d’un ton». En réponse, ils se sont mis à les insulter et à les menacer. Il est alors parti et son ami, resté sur place, a eu une altercation avec les voyous.

Ils pénètrent par toutes les portes

Police nationale (France) - Sputnik Afrique
Une femme enceinte agressée et traînée au sol par un groupe de six mineurs à Vichy
Les agresseurs ont ensuite forcé les différentes portes d’entrée du domicile de leurs victimes et certains sont même entrés par la fenêtre de l’étage, selon la mère. Cette dernière a été bousculée et son fils roué de coups. Ils se sont vus prescrire sept jours d’ITT. L’homme dit également s’être faire voler son portefeuille et son téléphone portable.

Alertés par le bruit, les voisins ont appelé les gendarmes, qui ont fait fuir les intrus. Ils avouent n’avoir «jamais vu autant de violence», selon la victime citée par Actu.fr. Une partie des jeunes est ensuite allée les retrouver à l’hôpital pour poursuivre l’intimidation. «Les gens de l’hôpital nous ont finalement fait sortir par les sous-sols, pour éviter qu’on tombe sur ceux qui attendaient à l’extérieur», raconte la mère. La famille a déposé plainte.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала