Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le chef de la diplomatie d'Oman s'est entretenu avec son homologue israélien

S'abonner
Le ministre des Affaires étrangères du Sultanat d'Oman a eu une conversation téléphonique avec son homologue israélien à propos du processus de paix au Moyen-Orient puis a contacté un haut dirigeant du Fatah. Ces échanges interviennent alors que l’époque semble à la détente entre l’État hébreu et plusieurs pays arabes.

Les ministres des Affaires étrangères d’Oman et Israël se sont entretenus par téléphone, rapporte les autorités du Sultanat dans un communiqué. 

Bande de Gaza, archives  - Sputnik France
Israël mène de nouvelles frappes sur Gaza en représailles à des ballons incendiaires
Le ministre omanais a réaffirmé la volonté de son pays de s’impliquer pour «parvenir à une paix globale, juste et durable au Moyen Orient».

Le dirigeant a appelé Israël à «reprendre les négociations du processus de paix» en vue d’établir un état palestinien indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Suite à cette entrevue téléphonique, le ministre des Affaires étrangères d'Oman a également échangé avec Jibril Rajoub, secrétaire du Comité central du Fatah. Il l’a assuré de la «politique équilibrée» que menait le Sultanat sur les questions arabes, «dont la principale est la question palestinienne», rapporte le communiqué du ministère omanais.

Normalisation des relations avec Israël

Ces discussions interviennent dans un contexte de détente entre certains pays arabes et Israël, notamment à la suite de l’accord de paix signé le 13 août entre les Émirats arabes unis et l’État hébreu

Un téléphone, image d'illustration - Sputnik France
Israël et les Émirats arabes unis: après l'accord historique, l’instauration d'un canal de liaison directe
Cet accord prévoit en autres qu’Israël ajourne sa décision d’étendre sa souveraineté sur des territoires en Cisjordanie.

Dans le sillage de cet accord, Benyamin Netanyahou a déclaré sur Fox News vouloir s’entretenir avec d’autres dirigeants arabes malgré l’absence de relations diplomatiques.

Bahreïn et le Maroc pourraient être les prochains à normaliser leurs relations avec l’État hébreu, ont indiqué au Washington Post des sources proches du département d’État américain.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала