Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Kremlin réagit à l'hospitalisation de Navalny

© Sputnik . Alexey Maychev / Aller dans la banque de photosLe Kremlin de Moscou
Le Kremlin de Moscou - Sputnik France
S'abonner
Placé ce 20 août en réanimation dans un hôpital à Omsk, en Sibérie, dans un état grave, l’opposant russe Alexeï Navalny bénéficiera de l’aide des meilleurs médecins, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, qui lui a souhaité un prompt rétablissement.

Après que l’opposant russe Alexeï Navalny a fait un malaise lors d’un vol en avion et a été emmené d’urgence à l’hôpital, le Kremlin lui a souhaité un rapide rétablissement.

«Bien sûr, comme à tout citoyen de notre pays, nous lui souhaitons plein rétablissement», a déclaré aux journalistes le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

Il a ajouté que le Kremlin était au courant de son état et que les meilleurs médecins feraient le nécessaire.

«Les médias publient sur son cas un grand nombre d’informations que nous lisons nous aussi. Nous savons qu’il est dans un état grave. Les médecins font tout ce qui est indispensable. Les meilleurs médecins d’Omsk sont engagés. De ce que nous savons, toujours d’après les médias, ils ont recours à la télémédecine et tiennent des réunions avec des spécialistes à Moscou.»

Alexeï Navalny - Sputnik France
L’opposant russe Navalny hospitalisé en urgence pour «empoisonnement», son état de santé est «grave»
Dmitri Peskov a ajouté qu’il n’était pas nécessaire de faire un rapport spécial à Vladimir Poutine sur l’état d’Alexeï Navalny.

«Il n’y a aucune nécessité de faire des rapports spéciaux parce que les informations sont très nombreuses dans les médias et le monitorage est assuré», a poursuivi Dmitri Peskov.

Éventuelle enquête

Il a également noté qu’une enquête pourrait être lancée si les analyses indiquaient qu’Alexeï Navalny avait été intoxiqué.

«D’abord, il faut attendre les résultats définitifs des analyses qui aideront les médecins à se fixer sur ce qui s’est passé, ce qui a engendré cette situation, cette perte de conscience. Ensuite, s’il s’agit d’un empoisonnement […] une enquête sera entamée», a-t-il poursuivi.

Il a fait remarquer que les médecins et les forces de l’ordre avaient une attitude égale envers tous les citoyens de Russie.

Un traitement à l'étranger?

Dmitri Peskov a indiqué que le Kremlin serait prêt à examiner une éventuelle demande de transfert d’Alexeï Navalny à l’étranger pour poursuivre le traitement.

Entretemps, un représentant du centre médical de Hanovre, Medizinische Hochschule Hannover (MHH), a démenti les informations selon lesquelles des représentants d’Alexeï Navalny auraient adressé une demande d’hospitalisation, ajoutant toutefois que même si c’était le cas, il ne pourrait pas satisfaire la demande en raison de la pandémie de Covid-19.

L’état d’Alexeï Navalny

La porte-parole de l'organisation à but non lucratif Fonds de lutte contre la corruption (FBK), Kira Yarmysh, a annoncé ce 20 août sur Twitter que l'avion où se trouvait Alexeï Navalny avait dû atterrir en urgence à Omsk en raison de la dégradation subite de son état de santé. Il a été emmené à l’hôpital et placé en soins intensifs, puis sous ventilation artificielle. Kira Yarmysh a affirmé qu’il avait été «empoisonné».

Le directeur de l'hôpital a confirmé à Sputnik qu’Alexeï Navalny se trouvait dans un état «grave». Le directeur adjoint de l’établissement a déclaré pour sa part qu’il n'y avait aucune certitude au sujet d’un empoisonnement, mais que c’était l'une des versions possibles.

À l’origine du Fonds de lutte contre la corruption (FBK), Alexeï Navalny a été arrêté à plusieurs reprises et brièvement emprisonné en juillet 2013 pour détournement de fonds. En décembre 2016, il a annoncé sa décision de se présenter à la présidence lors de l’élection de 2018, mais a été exclu par la Commission électorale centrale de la Fédération de Russie à cause de ses condamnations antérieures.

La commission électorale a expliqué qu’il n'était pas éligible, mais qu’il pourrait rejoindre la course présidentielle après 2028, conformément à la loi.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала