Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Abou Dhabi réagit aux accusations de Doha sur l’existence «d’un plan d’invasion militaire du Qatar»

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLes gratte-ciel de Doha
Les gratte-ciel de Doha - Sputnik France
S'abonner
Le chef de la diplomatie émiratie, Anwar Gargash, a estimé sur Twitter que les accusations du ministre qatari de la Défense sur l’existence «d’un plan d’invasion militaire du Qatar» était «un délire» qui «ne mérite pas une réponse».

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Anwar Gargash, a réagi mardi 29 septembre sur Twitter aux propos du ministre qatari de la Défense, Khalid al-Attiyah, qui a accusé les États «qui imposent un embargo» à son pays d’avoir mis au point «un plan d’invasion militaire du Qatar».

«Le délire de notre frère Khalid al-Attiyah ne mérite pas une réponse», a écrit Anwar Gargash.

De son côté, le conseiller du roi de Bahreïn, Khalid ben Ahmed al-Khalifa, a également appelé sur Twitter le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG) à mettre fin «aux mensonges et au délires du Qatar» contre le quartette de pays arabes qui appellent à lutter contre le terrorisme.

«Le secrétaire général du CCG ne devrait-il pas agir pour mettre fin à ces mensonges et délires récurrents?», affirme-t-il.

«La vérité est qu'il n'y avait aucune intention» d’envahir le Qatar

Hezbollah leader Sheik Hassan Nasrallah - Sputnik France
Que répondra le chef du Hezbollah aux accusations de Macron sur l’échec de l’initiative française?
Dans une déclaration à la chaîne Al Jazeera, Khalid al-Attiyah a expliqué que les quatre pays qui «appliquent un embargo» contre Doha, à savoir l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte, avaient échafaudé un plan en deux phases pour envahir le Qatar.

«Le plan s’articulait autour de deux phases: l’embargo et la pression sur la population avec pour objectif de provoquer un impact direct sur la rue qatarie, puis s’en suivra l'invasion militaire», a-t-il révélé.

«Malgré la mise en place de ce plan d’invasion, la vérité est qu'il n'y avait aucune intention de passer à l’action», a précisé le ministre qatari.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала