Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le chef des Républicains à la Chambre des représentants avertit que le groupe ne soutiendra pas la destitution de Trump

© AP Photo / Andrew HarnikLa Chambre des représentants des États-Unis (photo d'archives)
La Chambre des représentants des États-Unis (photo d'archives) - Sputnik France
S'abonner
Les Républicains à la Chambre des représentants ne suivront pas l’idée de la destitution du Président sortant Donald Trump, a déclaré le chef du groupe, Kevin McCarthy, promettant d’examiner avec Joe Biden «les moyens de travailler ensemble».

L'idée de tenter une nouvelle fois de destituer le Donald Trump ne sera pas soutenue, a fait savoir le chef du groupe républicain, Kevin McCarthy, dans une déclaration écrite diffusée ce 8 janvier.

«La destitution du Président 12 jours avant l'expiration de son mandat ne fera que scinder davantage notre pays», est-il souligné dans le document.

Dans le même temps, Kevin McCarthy indique qu'il a engagé le dialogue avec le chef d’État élu Joseph Biden, dont l'investiture est prévue pour le 20 janvier.

«J’ai établi aujourd’hui le contact avec le Président élu Joe Biden et j'ai l'intention de discuter avec lui des moyens de travailler ensemble pour réduire le feu [de la rhétorique, ndlr] et unir le pays en vue de résoudre les problèmes de l'Amérique», a-t-il noté.

Les Démocrates insistent sur la destitution

À la Chambre des représentants les Démocrates prévoient d’introduire le 11 janvier de nouveaux articles de destitution contre Donald Trump, fait savoir Reuters.

Selon ses sources, les articles ont été élaborés par des représentants démocrates à la suite de l'assaut lancé le 6 janvier contre le Capitole par des partisans du Président sortant.

L’assaut du Capitole

Après que Donald Trump a pris la parole lors d'un meeting devant plusieurs milliers de personnes et affirmé une nouvelle fois que le scrutin avait été truqué, nombre de ses partisans se sont rendus au Capitole et ont fait irruption dans le bâtiment. La police a fait usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.

L’assaut du Capitole a fait cinq morts, dont un policier, et plus de 90 personnes ont été arrêtées. Le FBI a lancé dès le 7 janvier un appel à témoin pour identifier les partisans de Donald Trump en diffusant des photos sur les réseaux sociaux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала