Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Deux policiers américains se donnent la mort après l’assaut du Capitole

© REUTERS / MIKE THEILERDes manifestants soutenant le Président sortant Donald Trump ont fait irruption dans le Capitole, le 6 janvier 2021
Des manifestants soutenant le Président sortant Donald Trump ont fait irruption dans le Capitole, le 6 janvier 2021 - Sputnik France
S'abonner
Le chef de la police de Washington par intérim Robert J.Contee a révélé mardi 26 janvier que deux policiers se sont suicidés après l’assaut du Capitole le 6 janvier, relate le Washington Post. Il a également fait état de failles dans la sécurisation de la capitale.

Intervenant mardi 26 janvier lors d’une réunion à huis clos d’un comité de la Chambre des représentants, le chef de la police de Washington Robert J.Contee a fait état de deux suicides dans son département depuis les émeutes du Capitole, rapporte le Washington Post, confirmant ainsi l’information sur le décès de l’officier Howard Liebengood le 9 janvier.

Il a également informé qu’un autre policier s’est donné la mort le 15 janvier: l’officier Jeffery Smith qui avait 12 ans d’ancienneté dans la police métropolitaine.

Plus d’un millier d’agents déployés

Le journal indique que le 6 janvier, la police de Washington a envoyé 850 agents, soit près d’un quart de ses effectifs, pour aider les policiers du Capitole. 250 ont été déployés dans la zone autour du complexe fédéral.

Selon les estimations préliminaires du département de police, la sécurisation du centre-ville de Washington pendant la semaine du 6 janvier a coûté 8,8 millions de dollars (6,6 millions d’euros).

Préparer les policiers au «corps à corps»

«Cet assaut sur le Capitole a révélé des failles dans la sécurisation de la ville la plus sûre du pays», pointe M.Contee auprès des législateurs, estimant que de nombreux aspects de l’activité de la police locale devaient être revus pour faire face aux nouvelles menaces du terrorisme national, y compris une formation qui, à l'heure actuelle, «n'anticipe ni ne prépare» les officiers à «des heures de combat au corps à corps».

Le Washington Post souligne que le chef de la police de Washington a également présenté ses excuses aux législateurs pour ces «échecs» qui ont permis aux émeutiers d'entrer dans le Capitole, affirmant que le département aurait dû être mieux préparé pour faire face à une telle attaque.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала