Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Avec le Covid-19, le capitalisme avance «dans la direction du transhumanisme», selon Michel Onfray – exclusif

© SputnikMichel Onfray
Michel Onfray - Sputnik France, 1920, 26.02.2021
S'abonner
Sévèrement touché par le Covid-19 fin 2020, le philosophe Michel Onfray dit ne craindre «aucune dictature sanitaire». L’auteur critique toutefois la stratégie gouvernementale, défend une vaccination réfléchie et lance un avertissement à propos d’un capitalisme qui tend vers «la marchandisation du monde».

Si Michel Onfray dit ne pas comprendre «du tout» ceux qui parlent de «dictature sanitaire» pour lutter contre le Covid-19, cela n’empêche pas le philosophe, guéri du virus, de dénoncer l’absence de stratégie de la part du gouvernement.

«On n’a pas protégé les Français, on a protégé l’idéologie et le marché», a-t-il lancé au micro de Sputnik.

Avec l’auteur de «La Nef des fous –Des nouvelles du Bas-Empire» (Éd. Robert Laffont), il a également été question de vaccination. Michel Onfray défend le principe: «Je ne suis pas de ceux qui disent qu’il faut arrêter les vaccins, car cela ne marche pas.» Selon lui, une «réflexion» est cependant à mener sur les vaccins afin d’«éviter» ceux «qui couvrent peu» et ceux «qui mettent les gens dans un état terrible.»

Enfin, sur le terrain économique, le philosophe estime que la crise du Covid-19 est un véritable «révélateur», «au sens photographique du terme»: «on voit la misère, la pauvreté, l’ineptie de l’Europe libérale», explique-t-il. Selon le prolifique auteur, une fois la crise du Covid-19 terminée, la situation «sera pire»:

«Le capitalisme aura avancé ses pions dans la direction du transhumanisme et de la planétarisation et de la marchandisation du monde.»
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала