Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Le diable est déjà là»: détectée en Californie, une nouvelle souche de coronavirus inquiète des chercheurs

© Photo Pixabay / geraltCoronavirus (image d'illustration)
Coronavirus (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 26.02.2021
S'abonner
Selon des chercheurs de l’université de Californie à San Francisco, le variant de coronavirus découvert dans cet État est aussi dangereux que la souche anglaise. La rencontre de ces deux mutations en une seule personne fait craindre le pire.

Alors que plusieurs variants de coronavirus jugés plus contagieux que la souche initiale ne cessent de faire des ravages à travers le monde, une mutation détectée en Californie attire également l’attention, avancent des chercheurs de l’université de Californie à San Francisco (UCSF). Bien que leur étude n’ait pas encore été publiée, elle fait déjà l’objet de plusieurs articles de médias américains.

Le virus  - Sputnik France, 1920, 31.01.2021
Covid-19: de nouveaux variants capables d’éviter les vaccins?
Se référant aux chercheurs, le Los Angeles Times écrit que le variant en question est probablement apparu en mai et est déjà devenu la souche dominante en Californie. Non seulement il se propage plus facilement que ses prédécesseurs, mais aussi «évite les anticorps générés par les vaccins Covid-19 ou une infection antérieure». Selon le journal, cette mutation est associée au développement de formes graves de la maladie ainsi qu’à la mort.

D’après l’étude à laquelle se réfère le média, ce nouveau variant jugé «préoccupant» doit inquiéter autant que ceux détectés au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil.

Scénario cauchemardesque

Baptisée B.1.427/B.1.429, cette souche représentera probablement «90% des infections» en Californie «d'ici la fin du mois prochain», selon le Dr Charles Chiu, chercheur en maladies infectieuses et médecin à l’UCSF.

«Le diable est déjà là. Je souhaite que ce soit différent. Mais la science c’est la science», lance-t-il auprès du Los Angeles Times.

Qui plus est, tout comme le variant britannique, la souche californienne est dotée de «capacités améliorées» ce qui, selon le chercheur, ouvre la porte à un «scénario cauchemardesque»: les deux virus pourraient se rencontrer en une seule personne, échanger leurs mutations et créer une souche encore plus dangereuse.

Comme l’indique le site de l’université John-Hopkins, avec plus de 51.000 décès des suites du Covid-19, la Californie est aujourd’hui l’État américain le plus durement touché. À ce jour, le bilan de l’épidémie aux États-Unis s’élève à plus de 508.000 décès. Près de 28,4 millions de contaminations y ont été recensées.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала