Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une étude prédit la fin de la vie sur Terre telle que nous la connaissons

© NASA NASA Earth ObservatoryTerre vue depuis l'espace
Terre vue depuis l'espace - Sputnik France, 1920, 02.03.2021
S'abonner
Dans un milliard d’années, l’atmosphère terrestre ne recèlera plus d’oxygène libre en raison de l’augmentation drastique de l’activité solaire, d’après une récente étude.

À l’avenir, l’atmosphère terrestre se retrouvera privée d’oxygène libre, estiment les chercheurs du Georgia Institute of Technology (GIT), aux États-Unis.

Selon une étude réalisée par le Japonais Kazumi Ozaki et l’Américain Christopher Reinhard et publiée dans la revue Nature Geoscience, notre atmosphère restera relativement stable pendant encore un milliard d’années, après quoi elle commencera à perdre son oxygène de manière très rapide.

Ils en sont arrivés à ces conclusions après avoir modélisé l’évolution planétaire en prenant en compte plusieurs facteurs géologiques, biologiques et climatiques. D’après leurs calculs, l’augmentation de l’activité solaire finira par provoquer une baisse drastique du volume de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, ce qui perturbera le processus de photosynthèse sur la Terre et, en conséquence, l’émission d’oxygène.

Les chercheurs estiment que la biosphère n’aura pas assez de temps pour s’adapter à de tels changements majeurs. «Le monde des microbes primitifs anaérobies, qui se cache dans l’ombre aujourd’hui, aura de nouveau la haute main», insistent-ils.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала