Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pour Moscou, Jérusalem doit devenir la capitale de deux États indépendants, la Palestine et Israël

© Sputnik . Radik AmirovJérusalem
Jérusalem - Sputnik France, 1920, 18.03.2021
S'abonner
Quelques jours après l’ouverture de l'ambassade du Kosovo à Jérusalem, la porte-parole de la diplomatie russe a répété la position de la Russie sur le statut de cette ville: elle devrait devenir la capitale de deux États indépendants, la Palestine et Israël.

Jérusalem devrait devenir la capitale de deux États indépendants, la Palestine et Israël, a déclaré lors d’un briefing ce 18 mars la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

«Dans ce contexte, nous voudrions réaffirmer la position de principe de la Russie sur Jérusalem; elle reste inchangée: la ville devrait devenir la capitale de deux États indépendants, la Palestine et Israël, ouverte aux adeptes des trois religions monothéistes», a-t-elle insisté.

À cet égard, elle a fustigé l'ouverture le 14 mars de l'ambassade du Kosovo à Jérusalem, jugeant que cette initiative allait à l’encontre à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l’Onu.

Le statut de Jérusalem

Le statut de Jérusalem est l'une des questions les plus épineuses du conflit israélo-palestinien. En 1947, la résolution 181 de l’Assemblée générale de l'Onu a fixé un plan de partage de la Palestine en trois parties: un État juif, un État arabe, et Jérusalem comme une entité séparée et placée sous contrôle international spécial.

À la suite de la guerre israélo-arabe de 1948, la ville a été divisée en deux secteurs, sa partie orientale revenant à la Jordanie. Elle a cependant été annexée par l’État hébreu lors de la guerre des Six jours, malgré l’opposition du Conseil de sécurité de l’Onu énoncée dans sa résolution 267.

En 1980, Israël a gravé dans sa loi fondamentale que la ville est la «capitale éternelle et indivisible du peuple juif», un acte unilatéral condamné par le Conseil de sécurité de l’Onu à l'unanimité moins l'abstention des États-Unis.

Décision de Trump

C’est en 1995 que le Congrès américain a voté une loi stipulant que «Jérusalem devrait être reconnue capitale de l’État d’Israël» et que l'ambassade des États-Unis devrait être transférée à Jérusalem.

Une décision dont la réalisation a été reportée jusqu’en décembre 2017 quand, sous le mandat de Donald Trump, les États-Unis ont reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël et y ont transféré leur ambassade.

Escalade

Cette décision ainsi que la solution «historique» que Trump a souhaité apporter au conflit israélo-palestinien, selon laquelle les Israéliens conserveraient Jérusalem comme capitale indivisible et les Palestiniens établiraient la leur sur une fraction de Jérusalem-Est, ont abouti à une aggravation du conflit.

En réponse, le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a rompu «toutes les relations», tant avec Israël qu’avec les États-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала