Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale

© AFP 2021 THOMAS COEXDupont de Ligonnès
Dupont de Ligonnès - Sputnik France, 1920, 11.04.2021
S'abonner
Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé de la «tuerie de Nantes», est introuvable depuis le 15 avril 2011. Il y a tout juste 10 ans, il avait passé la nuit du 10 au 11 avril à l’hôtel Le Beaulieu à Puilboreau près de La Rochelle. Le propriétaire de l’hôtel s’en souvient.

Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé du meurtre de sa femme Agnès et de leurs quatre enfants entre le 3 et le 6 avril 2011 à leur domicile de Nantes, est indétectable depuis le 15 avril de cette même année.

Sa première nuit de cavale du 10 au 11 avril 2011 s’était passée à l’hôtel Le Beaulieu à Puilboreau près de La Rochelle. Philippe Hurtaud, le propriétaire, retrace les quelques détails de cette nuit pour France Bleu.

C’était un dimanche soir, autour de 20h30, alors qu’il était devant la télévision, un homme calme et discret s’est présenté.

«J'étais dans le salon, je me rappelle… Et puis je vois arriver un client comme un autre. Je vais à l'accueil, je lui loue la chambre, il me paie. Ça n'a pas duré beaucoup plus de deux minutes.»

C’était une chambre ordinaire, sans petit déjeuner, pour 50 euros.

Pas de souvenir «de la bobine de ce visiteur»

«Il est parti dans la nuit... ou tôt le matin. Ce qui ne me permet pas de me souvenir de la bobine de ce visiteur, de ce client.»

C’est quelques semaines plus tard que Philippe Hurtaud a appris dans la presse à qui il avait loué cette chambre.

«Il n'a pas réservé sous son nom, c'était un nom d'emprunt, c'est ce que m'a demandé le commissariat. Il était le profil très bas, discret mais ordinaire. Il était au tout début de sa cavale, tranquille pas de panique, je ne me rappelle pas avoir senti un client fliqué, traqué!»

«Si j’avais su, il ne serait pas reparti»

Les efforts de mémoire faits pour retrouver les détails du visage sont restés sans résultats.

«Si j'avais su, il ne serait pas reparti de l'hôtel évidemment... mais qu'est-ce que vous voulez, je ne savais pas qui c'était!», affirme-t-il, ajoutant que Xavier Dupont de Ligonnès «est peut-être mort, peut-être au bout du monde, ou juste à côté de Puilboreau».

Deux fausses identifications

Celui qui est soupçonné du meurtre de sa famille est indétectable depuis le 15 avril 2011. En octobre 2019, un homme pris pour le fugitif avait été arrêté à Glasgow. La piste s’était avérée fausse.

En septembre 2020, un SDF présentant une ressemblance troublante avec Xavier Dupont de Ligonnès avait été retrouvé par la Police judiciaire de Besançon.

Bruno de Stabenrath, un ami d’enfance de Xavier Dupont de Ligonnès, qui a consacré un livre à la tuerie de Nantes, estime que ce dernier est toujours vivant et suppose qu’il se trouve actuellement en Australie. Selon ses prévisions, la cavale se terminera d’ici cinq ans.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала