France
URL courte
Fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès (8)
19252
S'abonner

Après que les analyses ADN ont prouvé qu’il n’était pas Xavier Dupont de Ligonnès, le Français arrêté à l’aéroport de Glasgow le 11 octobre demande qu’on l’oublie.

L’homme confondu avec Xavier Dupont de Ligonnès vendredi 11 octobre a indiqué au Parisien qu’il ne souhaitait pas s’exprimer sur l’affaire. «Je n’ai rien à dire, oubliez moi», a-t-il déclaré au quotidien.

La police écossaise a également annoncé dans un communiqué que l’homme et sa famille n’avaient pas l’intention de s’exprimer dans les médias. «L’homme a été libéré. Ni lui ni sa famille ne souhaitent s’exprimer dans les médias pour l’instant et [ils] demandent que l’on respecte leur vie privée».

Le 12 octobre, les analyses ADN avaient confirmé que la personne arrêtée n’était pas Xavier Dupont de Ligonnès.

Il s’agit en réalité de Guy Joao, un Français de 70 ans marié à une Écossaise et vivant dans la ville de Limay, dans les Yvelines.

Interrogés sur son arrestation, plusieurs riverains de Limay avaient émis de sérieux doutes quant aux soupçons dont il faisait l’objet. «Il n’a rien à voir! Même s’il a pris X années de plus, il n’a rien à voir avec cette tronche-là! C’est un homme qui est grand, visage rond, rien à voir!», avait notamment insisté un voisin du septuagénaire au micro d’Europe 1, ajoutant que la police faisait une boulette monstrueuse.

Affaire Dupont de Ligonnès

Xavier Dupont de Ligonnès est recherché par Interpol depuis huit ans.

En 2011, les corps de sa femme et de ses quatre enfants avaient été découverts, enterrés dans le jardin de la maison familiale. Soupçonné d’être l’auteur des faits, Xavier Dupont de Ligonnès a quant à lui été aperçu pour la dernière fois le 15 avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var.

Le 11 octobre 2019, un homme a été pris pour le suspect et arrêté par la police écossaise à l’aéroport de Glasgow.

Dossier:
Fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès (8)

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
Écosse, Nantes, Le Var, Yvelines, Glasgow, disparition, meurtre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook