Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un nouveau variant est-il à l’origine de la mort de sept résidents vaccinés d’un centre de soins en Belgique?

Mains - Sputnik France, 1920, 06.08.2021
S'abonner
Alors que l’OMS appelle à une distribution équitable des vaccins pour éviter des mutations plus dangereuses du Covid-19, le variant dit colombien est déjà au centre de l’attention après la mort de sept résidents vaccinés d'un centre de soins en Belgique.
Sept résidents vaccinés d'un centre de soins sont décédés en l'espace de deux semaines dans la commune de Zaventem en Belgique après avoir été atteints d’un nouveau variant du Covid-19, indique ce vendredi 6 août le radiodiffuseur flamand VRT NWS.
C’est au sein du service pour les résidents atteints de démence que le foyer a été détecté. Au total, les 20 personnes, entièrement vaccinées, ont contracté le virus. Le cluster semble désormais sous contrôle.

Comment le virus s’y est-il introduit?

Selon l'Agence flamande des soins de santé, un visiteur en serait à l'origine.
«La personne en question était asymptomatique. Elle avait visité la maison de soins quelques jours avant d'effectuer un test, positif», a expliqué la porte-parole de l'agence Ria Vandenreyt. «La première contamination - le contact du visiteur - est survenue lors de la première moitié du mois de juillet».

Une nouvelle souche

Selon une enquête menée par une équipe de l’université KU Leuven, il s'agit du variant colombien du Covid-19.
«Nous savons que ce nouveau variant est en Belgique depuis la fin du mois de juin, mais en très faible pourcentage», explique à VRT NWS le virologue Marc Van Ranst.
Au total, 20 foyers de contamination par ce variant y ont été signalés. Le virologue a noté l’importance de «le surveiller avec beaucoup d'attention», car «il est déjà apparu dans d'autres pays ces dernières semaines».
«Des recherches menées en Angleterre montrent que ce variant n'est pas plus pathogène que ceux que nous connaissons déjà, mais il est encore trop tôt pour faire des déclarations définitives», conclut-il.

L’importance de la répartition équitable des vaccins

Le 30 juillet, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a mis en garde contre la propagation du virus qui conduit à sa mutation.
«L'OMS a averti que le Covid-19 a muté depuis sa première déclaration, et qu’il continue de muter. Jusqu'à présent, quatre variants préoccupants ont émergé, et il y en aura plus tant que le virus continuera de se propager», a-t-il souligné.
Pour éviter de nouveaux variants plus dangereux qui peuvent entraîner une diminution de l'efficacité des médicaments existants, des envoyés spéciaux du directeur général de l’OMS appellent les pays disposant d'importants stocks de vaccins à les partager.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала