Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les variants préoccupants gagnent du terrain, prévient l’OMS

© AFP 2021 LARA BALAISUn hôpital Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe
Un hôpital Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe - Sputnik France, 1920, 18.08.2021
S'abonner
Le nombre de pays avec des variants préoccupants ne cesse d’augmenter, constate l’OMS. Si l’Alpha reste la souche de coronavirus la plus répandue dans le monde, le Delta se propage plus rapidement, supplantant d’autres variants.
L’Organisation mondiale de Santé (OMS) suit de près quatre variants de Covid-19 qui continuent de se propager dans le monde.
L’Alpha, détecté pour la première fois au Royaume-Uni en septembre 2020, est présent dans 190 pays, soit la quasi-totalité des 202 pays du monde, d’après le dernier bulletin hebdomadaire de l’OMS couvrant la semaine du 9 août.
Le Delta, considéré comme la souche la plus contagieuse, occupe la deuxième place et est présent dans 148 pays du monde. Puis suivent le Beta (138) et le Gamma (82).

Leurs vitesses

Courant août, l’Alpha a gagné huit nouveaux pays, le Beta six, le Gamma un seul pays. Le variant Delta, détecté pour la première fois en Inde en octobre, s’est propagé à 13 nouveaux pays en août.
«Le variant Delta, partout où il est identifié, remplace rapidement les autres variants qui circulent», a déclaré lors de la visioconférence le 17 août Maria Van Kerkhove, haute responsable du Covid auprès de l’OMS.
Globalement, les régions avec les taux d’incidence les plus élevés restent les Amériques (147 cas de Covid pour 100.000 habitants) et l’Europe (121 cas pour 100.000 habitants). Du 9 au 15 août, l’OMS a enregistré 4,4 millions de nouvelles contaminations pour plus de 206 millions de cas.

Les variants à suivre

Fin juillet, Maria Van Kerkhove n’a pas exclu des pics de contamination dus aux nouveaux variants. «Le Delta ne sera pas le dernier variant préoccupant dont vous entendrez parler», a-t-elle prévenu.
Pour l’instant, il existe plusieurs souches dites «variants à suivre». Ce terme désigne celles étudiées par l’organisation qui ne représentent pas de changements importants de ses caractéristiques, à savoir la transmissibilité, la gravité, la capacité à échapper à l’immunité ou aux tests.
Par exemple, le plus connu parmi les variants à suivre est le Lambda, signalé pour la première fois au Pérou en août 2020. Mi-juin, l’Organisation mondiale de la Santé a identifié sa présence dans 29 pays. En août, Maria Van Kerkhove a évoqué le variant Iota, détecté aux États-Unis en novembre 2020, actuellement «remplacé» par le Delta.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала