Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une première victime du naufrage des migrants dans la Manche identifiée - photo

© SputnikNaufrage des migrants dans la Manche: hommage à Paris 25 novembre 2021
Naufrage des migrants dans la Manche: hommage à Paris 25 novembre 2021 - Sputnik France, 1920, 27.11.2021
S'abonner
Sur les 27 migrants morts dans la Manche le 24 novembre, il a été possible d’en identifier une première, une Irakienne d’une vingtaine d'années qui voulait rejoindre son fiancé. Son cousin confie auprès de Sky News qu’ils espéraient que "le Royaume-Uni et la France [les] auraient accueilli de meilleure façon".
Se dirigeant au Royaume-Uni après avoir voyagé en Allemagne et en France, une jeune Irakienne de 21 ans a perdu la vie dans la Manche avec 26 autres personnes, à savoir 17 hommes, cinq autres femmes dont une enceinte et trois enfants. Originaire du nord de l’Irak, Mariam Nouri Hamadameen est la première de ces victimes à avoir été identifiée.
La jeune femme comptait rejoindre son fiancé sur le sol britannique et avait arrêté ses études à ces fins, relaie le quotidien Sky News.
Un correspondant du même média a diffusé sa photo. Selon la légende, Mariam Nouri Hamadameen avait 21 ans.
"Sa mère et moi sommes totalement dévastés", affirme auprès du média son cousin, ajoutant que toute la famille est dans un état de choc.
Disant comprendre que "plusieurs personnes partent pour une vie meilleure", l’homme les a mises en garde:
"Je vous en prie, n’empruntez pas ce chemin, ceci n’en vaut pas la peine."

Une crise diplomatique

"Nous espérions que le Royaume-Uni et la France nous auraient accueillis de meilleure façon", a finalement jugé le cousin de la jeune femme.
La mort de ces 27 migrants en plein milieu de la Manche, la pire catastrophe de ce genre depuis 2014, a conduit à une crise diplomatique franco-anglaise, les deux parties s’accusant réciproquement. La plupart de ces personnes étaient des Kurdes et des Irakiens. Seuls un Irakien et un Somalien ont survécu.
Après un échange par téléphone avec Emmanuel Macron sur la nécessité de "faire tout ce qui est possible" face à la crise dans la Manche, Boris Johnson a publié une lettre ouverte à la France sur Twitter.
Dans ladite lettre, qualifiée par Gabriel Attal d’"indigente sur le fond et totalement déplacée sur la forme", le Royaume-Uni réclame à l’Hexagone de reprendre les migrants arrivés sur le sol britannique.
Selon Paris, "sur le fond, la lettre propose cet accord de relocalisation, ce n'est évidemment pas ce dont on a besoin pour régler ce problème. […] Il y en a marre des doubles discours et de l'externalisation des problèmes".
En réponse à cette démarche, Gérald Darmanin a annulé la rencontre avec son homologue britannique, Priti Patel, prévue ce dimanche.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала