Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Valérie Pécresse réalise une ascension fulgurante dans un sondage après sa désignation par LR

© AFP 2021 LUDOVIC MARINValérie Pécresse
Valérie Pécresse - Sputnik France, 1920, 07.12.2021
S'abonner
Après sa victoire à la primaire républicaine, Valérie Pécresse, qui affirme pouvoir "battre Emmanuel Macron", est en position de se qualifier pour le second tour avec 17% d’intentions de vote dans une enquête Ifop-Fiducial pour Le Figaro et LCI.
À peine investie par Les Républicains, Valérie Pécresse voit son score passer de 10% à 17% dans le dernier sondage Ifop-Fiducial pour Le Figaro et LCI publié ce mardi 7 décembre.
Cette hausse de sept points lui a permis de devancer Éric Zemmour (13%) et de rattraper Marine Le Pen, la candidate du Rassemblement national totalisant également 17% d’intentions de vote.
La seule personne à la devancer reste Emmanuel Macron (25%) qui n’est pas encore candidat.
Avec ce score, la candidate LR pourrait prétendre au second tour du scrutin sans cependant pouvoir le remporter.

L’enquête prédit sa défaite au second tour

Selon les chiffres de l’enquête, le score serait de 52% contre 48% en faveur de l’actuel résident de l’Élysée.
Dans l’hypothèse d’un duel Marine Le Pen – Emmanuel Macron, le Président sortant est toujours donné vainqueur (56% contre 44%).
Si c’est Éric Zemmour qui se qualifie pour le round final, il n’aura que 37% des intentions de vote.
Désignée samedi 4 décembre candidate pour Les Républicains après avoir battu Éric Ciotti au second tour du congrès organisé en ligne auprès des adhérents, Valérie Pécresse est déterminée à remporter la présidentielle de 2022.

Redonner de l’espoir aux désespérés

"Je peux battre Emmanuel Macron", a-t-elle déclaré le jour même dans un entretien au Journal du dimanche.
La championne des Républicains estime que "le Président du zigzag et de la godille politique" a mené le pays "dans le mur de la dette et des impôts".
"Il faut y mettre un terme et ce sera ma mission", a-t-elle avancé.
Elle promet de porter un "projet puissant de rupture" pour les Français dont beaucoup sont désespérés.
La présidente de la région Île-de-France indique chercher à "redonner l’espoir à tous ceux qui n’y croient plus" et prétend être "la candidate des solutions concrètes et de la vie quotidienne".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала