Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Valérie Pécresse serait désormais la principale adversaire de Macron

S'abonner
Quatre mois avant le premier tour de la présidentielle, une nouvelle enquête sur les intentions de vote réalisée pour Orange et RTL parue ce 10 décembre constate que les trois quarts des Français s’intéressent à l’élection et que presque autant déclarent à ce jour une intention certaine d’aller voter au premier tour.
La situation électorale en France semble avoir changé ces derniers temps, notamment avec la déclaration de candidature d’Éric Zemmour et la désignation de Valérie Pécresse à l’issue du congrès des Républicains. L’intérêt de la population pour l’élection suit l’évolution de la situation et progresse légèrement: trois Français sur quatre (76%) déclarent s’y intéresser, dont 42% "beaucoup". Ils sont 24% à ne pas y accorder d’intérêt, dont 7% aucun, indique un sondage BVA pour Orange et RTL paru ce vendredi.
L’intention de se rendre aux urnes progresse elle aussi: 73% des électeurs interrogés ont "l’intention certaine de voter au premier tour de l’élection présidentielle". Ils étaient 70% le mois dernier. Un chiffre proche de celui d’il y a cinq ans: 72% dans une enquête BVA en décembre 2016 pour une participation finale réelle de 77,8%.
Toujours selon le sondage, les intentions de vote au premier tour se répartissent entre Emmanuel Macron, qui n’a pas encore officialisé sa candidature, et les trois candidats ayant franchi la barre des 10% des intentions de vote au premier tour. Ainsi, le Président en exercice devance largement les trois autres candidats, qui se suivent de très près.

Emmanuel Macron favori

S’il était candidat à sa réélection et si celle-ci avait lieu maintenant, le Président sortant arriverait largement en tête du premier tour, crédité de 24% des intentions de vote.

Valérie Pécresse

À peine entrée dans la course présidentielle après avoir été élue au congrès de son parti, Valérie Pécresse bénéficie de 17% des intentions de vote pour prendre la 2e place. L’étude constate dans ce contexte que sa progression se fait au détriment des intentions de vote en faveur d’Éric Zemmour et de Marine Le Pen notamment. Dans le même temps, grâce à une image plus "centriste", elle réussit à attirer des sympathisants de l’électorat d’Emmanuel Macron.
Pourtant, seul un Français sur deux (50%) estime qu’elle a des chances de se qualifier pour le second tour de la présidentielle, tandis que seulement 43% des Français pensent qu’elle a la stature d’un Président.
Selon un sondage Elabe Opinion 2022 publié le 7 décembre, au second tour, Valérie Pécresse devancerait même d’une courte tête Emmanuel Macron (52% contre 48%).

Marine Le Pen

La candidate du Rassemblement national arrive juste derrière, avec seulement un point de moins que Valérie Pécresse. Marine Le Pen et Valérie Pécresse se retrouvent en concurrence pour une qualification au second tour.

Éric Zemmour

Avec 13% des intentions de vote, il est le quatrième candidat à bénéficier de plus de 10% des intentions de vote au premier tour. Pourtant, 67% des Français jugent qu’il fait un mauvais début de campagne, "très mauvais" pour 35%.

Jean-Luc Mélenchon

Le premier candidat à se rapprocher de la barre des 10% est Jean-Luc Mélenchon qui totalise 9% des intentions de vote, indique le sondage, rappelant qu’il avait bénéficié de 13% à 17% à cette même période il y a cinq ans.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала