Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un avion-espion US à nouveau escorté par un chasseur russe au-dessus de la mer Noire - vidéo

© Sputnik . Igor Maslov / Aller dans la banque de photosМеждународные учения Sea Breeze - 2019 в Одессе
Международные учения Sea Breeze - 2019 в Одессе - Sputnik France, 1920, 11.12.2021
S'abonner
Un avion russe a escorté le 10 décembre un avion de reconnaissance US au-dessus de la mer Noire. Deux jours avant, Moscou avait déjà envoyé ses chasseurs pour "intercepter" des avions militaires français volant près de ses frontières, toujours dans la même zone.
Les vols d’avions de l’Otan près des frontières russes se multiplient alors que les relations entre la Russie et les Occidentaux se dégradent. Le 10 décembre, un chasseur de l'armée de l'air russe Su-30 a escorté dans la région de la mer Noire un avion de reconnaissance militaire américain.
"L'équipage du chasseur russe a identifié la cible aérienne comme un avion de reconnaissance P-8A Poseidon de l'US Navy et l’a escorté au-dessus de la mer Noire", a indiqué le Centre national russe de contrôle de la Défense.
Après que l’avion militaire étranger a fait demi-tour et s’est éloigné, le Su-30 est rentré à sa base.

Activité accrue des avions-espions de l’Otan

Le 8 décembre, deux chasseurs russes avaient été envoyés pour escorter des avions militaires français volant près des frontières nationales en mer Noire. Les deux Mirage 2000 et Rafale avaient fait demi-tour.
Le week-end dernier, la Russie a accusé un avion-espion américain qui survolait la mer Noire d’avoir "failli" entrer en collision avec un avion de 142 passagers. Effectuant un vol Tel Aviv-Moscou, l’Airbus A330 a reçu l’ordre d’abaisser sa trajectoire de 500 mètres pour "esquiver" "l’approche dangereuse" de cet avion américain qui est passé à 20 mètres de lui.

Climat de tensions près des frontières

Malgré de nombreux avertissements, l’Otan ne cesse de franchir des "lignes rouges" vis-à-vis de la Russie, a déclaré le 18 novembre Vladimir Poutine en pointant les vols réguliers d’avions de l’Alliance transatlantique tout près des frontières.
De son avis, l’Alliance envenime la situation par ses livraisons d’aéronefs en Ukraine, ses manœuvres réalisées en mer Noire, le rapprochement de ses installations militaires de la Russie.
Lors du dernier entretien par visioconférence entre Joe Biden et Vladimir Poutine, ce dernier lui a dit qu'il était erroné d'imputer à Moscou toute la responsabilité des actuelles tensions autour de l'Ukraine, et a accusé l'Otan de renforcer son potentiel militaire le long des frontières russes de même que d'étudier les possibilités de s'implanter sur le territoire ukrainien.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала