Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie répondra de manière "militaire et technique" à la poursuite des agressions de l’Occident

© Sputnik . Evguéni Paouline / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine lors d'une réunion consacrée à la défense nationale, 1er novembre 2021
Vladimir Poutine lors d'une réunion consacrée à la défense nationale, 1er novembre 2021 - Sputnik France, 1920, 21.12.2021
S'abonner
Dans le contexte de la montée des tensions entre la Russie et l’Occident face à l’élargissement de l’Otan vers l’est, Vladimir Poutine a promis que Moscou répondrait de manière "militaire et technique" si l'Occident poursuivait ses agressions.
Une réponse "militaire et technique", voici la promesse de Vladimir Poutine si l’Occident et l’Otan ne mettent pas fin à leurs agressions à l’encontre la Russie.
"En cas de maintien de la ligne très clairement agressive de nos collègues occidentaux, nous allons prendre des mesures militaires et techniques adéquates de représailles, réagir de manière ferme aux actions inamicales (...) Nous en avons parfaitement le droit", a-t-il déclaré lors d'une réunion auprès du ministère de la Défense. "Le renforcement aux frontières russes des groupements militaires des États-Unis et de l'Otan ainsi que l'organisation de manœuvres militaires d'ampleur constituent une source sérieuse de préoccupation", a-t-il noté.
Durant la réunion, Vladimir Poutine a analysé et résumé à côté du ministre de la Défense les résultats des activités des forces armées russes en 2021, fixé les tâches pour l'année prochaine et identifié les priorités pour le développement futur de l'armée et de la marine.
Il a souligné que 2021, comme 2020, était extraordinaire en raison de la pandémie de coronavirus. "Il est fondamentalement important que, dans ces conditions difficiles, les forces armées aient rempli clairement et sans échec toutes les tâches qui leur incombaient", a déclaré le chef de l'État.

Poutine évoque l'élargissement de l'Otan

Cette réunion de la Défense se passe sur fond des projets d’élargissement de l’Otan et des propositions de Moscou pour garantir une certaine sécurité. Dans le même temps, les Occidentaux accusent le Kremlin d'avoir massé des dizaines de milliers de soldats à la frontière avec l'Ukraine en préparation d'une offensive.
Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 21.12.2021
Moscou promet une réponse "toute différente" si l’infrastructure de l’Otan est déployée en Ukraine
"À cet égard, comme vous le savez, j’ai suggéré au Président américain d’entamer des négociations sur l'élaboration d'accords spécifiques. D'ailleurs, au cours de la conversation, il a proposé de nommer des responsables pour ce domaine. En réponse à ses propositions, nous avons envoyé nos projets, qui excluent la poursuite de l'expansion de l'Otan vers l'Est et le déploiement de systèmes d'armes de frappe offensives dans les pays voisins", a déclaré M.Poutine.
Selon lui, certains en Occident interprètent ces propositions comme un ultimatum, mais ce n'est pas le cas.
"Il y a aussi le danger de tenter de plonger dans une sorte de marécage toutes nos propositions, et, profitant de cette pause, de faire ce qu'ils veulent. Un tel développement des événements, bien sûr, ne nous conviendra pas", a-t-il nuancé.
Le Président a souligné que la Russie est pour la résolution par la voie politique et diplomatique, c'est pourquoi il espère recevoir une réponse "claire et complète" des États-Unis au sujet des garanties de sécurité.

Question ukrainienne

Les États-Unis doivent comprendre que la Russie ne changera pas sa position sur l’implication de l’Otan en Ukraine, a déclaré le Président.
"Ce qu'ils font maintenant sur le territoire de l'Ukraine, ou essaient de faire, ou envisagent de faire, n'est pas à 1.000 kilomètres de notre frontière nationale, c'est à notre porte. Ils doivent comprendre que nous n'avons tout simplement aucune autre voie à emprunter", a précisé M.Poutine.
Ministère russe des Affaires étrangers  - Sputnik France, 1920, 19.12.2021
Moscou évoque des contre-mesures à prendre si l’Otan refuse ses propositions de sécurité
Il a réitéré que si les infrastructures de l'Otan continuaient d'être avancées et étaient implantées en Ukraine, le temps de vol des missiles serait réduit à sept minutes, et celui des armes hypersoniques à cinq, ce qui deviendrait un défi majeur pour la Russie.
"Nous sommes préoccupés par le renforcement des forces militaires américaines et de l'Otan directement à proximité des frontières russes, ainsi que par la conduite d'exercices à grande échelle, incluant ceux imprévus. Nous sommes extrêmement préoccupés par le fait que des éléments du système américain de défense antimissile mondial soient déployés près de la Russie", a souligné le chef de l’État.
En outre, il a déclaré que les États-Unis pourraient armer l'Ukraine et, sous ce couvert, pousser des extrémistes dans certaines régions de Russie, par exemple en Crimée.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала