Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les États-Unis font face à une hausse vertigineuse des homicides dans leurs villes

© Photo Pixabay / diegoparraLa police américaine
La police américaine - Sputnik France, 1920, 01.01.2022
S'abonner
La région de la capitale américaine est en proie à un taux d’homicides exceptionnel depuis plusieurs années. Le Washington Times signale que cette tendance, observée également dans d’autres grandes villes américaines, est liée à un manque de policiers, aux désordres et à l’usage croissant des armes à feu.
Un homme a été abattu lundi dans un quartier résidentiel du sud-est de Washington. Avec ce 225e homicide en 2021, la capitale américaine s’est approchée du plus grand nombre de meurtres enregistrés depuis 2003 (248), rapporte le Washington Times.
Les homicides à Washington sont en hausse de 14% par rapport à la même période de l'année dernière, lorsque 197 meurtres avaient été enregistrés.
"Nous avons une crise des homicides, une crise policière et une crise carcérale", a déclaré au journal une avocate de défense pénale locale, Patrice Sulton.
Mme Sulton estime que le département de la police métropolitaine devrait réévaluer ses priorités pour endiguer les meurtres.
"Notre service de police local se préoccupe trop du nombre de personnes qu'il arrête et de la quantité de contrebande qu'il saisit. Nous avons besoin qu'ils se recentrent sur la prévention du recours à la violence", a-t-elle avancé.

Le syndicat de police déplore un manque d’effectifs

Le président du syndicat de la police de la capitale, Greggory Pemberton, soutient cependant que la hausse des homicides dans la ville est directement liée au manque de personnel des forces de police, qui a perdu au moins 300 officiers de base depuis l'année dernière.
Selon lui, pour résoudre ce problème, il faudrait commencer sans délai à embaucher autant d'officiers que l'académie peut former.
La capitale n’est pas la seule ville à être confrontée à une hausse du nombre des homicides. Au cours des trois derniers mois, le comté de Montgomery, dans le Maryland, a enregistré 35 homicides, le plus grand nombre depuis 1994 (34). Dans le comté de Prince George (Virginie), 100 homicides ont été commis pour la première fois depuis 2008, tandis que Baltimore a dépassé les 300 pour la septième année consécutive. Pendant ce temps, Richmond, en Virginie, a enregistré 90 homicides, le taux le plus élevé depuis 2004 (95).

Une combinaison de facteurs

Un rapport publié le mois dernier par le Conseil de justice pénale montre que le nombre d'homicides dans 22 villes était 4% plus élevé au cours des neuf premiers mois de cette année qu'au cours de la même période en 2020 et 36% plus élevé qu'en 2019.
La police, les militants et les politiques tentent de se rejeter la responsabilité les uns sur les autres, alors que le problème ne dépend pas que d’un seul facteur.
"Une combinaison de facteurs est probablement en jeu: les conséquences du Covid-19 sur les communautés et les forces de l’ordre, les troubles généralisés après le meurtre de George Floyd et l’utilisation croissante d’armes à feu dans les crimes violents", avance Ernesto Lopez, spécialiste de la recherche pour le Conseil de justice pénale.
Selon lui, les villes devraient commencer par procéder à une analyse de leurs problèmes de criminalité pour identifier les réseaux qui conduisent à la violence au niveau local.
"À partir de là, ils devraient élaborer un plan basé sur des recherches montrant ce qui fonctionne réellement pour réduire la violence et s'assurer que les forces de l'ordre et les organisations dirigées par la communauté travaillent ensemble pour le mettre en œuvre."

Une hausse comparable à celles des années 1960

Des statistiques publiées par le FBI fin septembre ont montré que les meurtres et assassinats avaient connu en 2020 la hausse la plus rapide depuis les années 1960: +30%.
Ce pic de 21.500 homicides ressort à partir des données de près de 16.000 des 18.000 agences des forces de l’ordre qui existent dans le pays.
Selon le rapport du FBI, 77% des homicides ont été commis avec des armes à feu en 2020, contre 74% en 2019.
Il y a eu 6,5 homicides pour 100.000 habitants en 2020 aux États-Unis.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала