Un meilleur Président? Les Français préfèrent largement Philippe à Macron

Alors que la popularité d'Emmanuel Macron commence à baisser suite à ses propos sur sa volonté "d’emmerder" les non-vaccinés, son ancien Premier ministre reste la personnalité politique préférée des Français, selon un sondage Odoxa-Mascaret. Il est jugé "compétent", "sympathique", "convaincant" et "proche des gens".
Édouard Philippe continue d’être la personnalité politique préférée des Français, persuadés qu’il va revenir sur le devant de la scène, atteste un baromètre Odoxa-Mascaret pour LCP, Public Sénat et 20 titres de la presse régionale, dévoilé ce 25 janvier.
L’actuel maire du Havre totalise 39% des voix des personnes interrogées, dépassant Roselyne Bachelot (33%) et Marine Le Pen (32%).

Duel d’image

Par ailleurs, les deux tiers des Français préfèrent Édouard Philippe (64%) à Emmanuel Macron (33%).
L’ancien Premier ministre est notamment jugé "compétent" (65%), "sympathique" (63%), "convaincant" (57%) et "proche des gens" (54%), faisant ainsi mieux que l’actuel Président, quel que soit le critère (avec respectivement 46%, 40%, 36% et 26%).
De plus, 59% des sondés estiment qu’Emmanuel Macron est "brutal", contre 23% pour son ancien Premier ministre.
Enfin, 66% considèrent qu’Édouard Philippe "inspire plus de confiance" (contre 30% pour Emmanuel Macron) et 61% assurent que le maire du Havre "serait/est un meilleur Président de la République" que l’actuel Président (35%).

"À moins de 100 jours de la présidentielle, Édouard Philippe s’impose plus que jamais comme la personnalité politique la plus capable de priver Emmanuel Macron d’un second mandat", commente Gaël Sliman, président d’Odoxa.

Chute de la cote de Macron

Ces résultats interviennent alors que la popularité d'Emmanuel Macron commence à baisser. Pour la première fois en neuf mois, elle retombe sous le seuil symbolique des 40%. Ainsi, 39% des Français estiment qu’il est un "bon Président", tandis que 61% pensent le contraire.
La chute du Président dans le sondage peut s’expliquerpar sa désormais célèbre phrase à l’encontre des non-vaccinés, avance Gaël Sliman: "Les Français n’ont décidément pas apprécié les propos du Président sur son envie "d’emmerder" les non-vaccinés".
Le sondage a été réalisé auprès de 1.005 Français interrogés par Internet les 19 et 20 janvier.

Pas d’ambitions présidentielles

Édouard Philippe a pourtant affirmé à plusieurs reprises son soutien à Emmanuel Macron en vue de l'élection en avril, sans montrer la moindre ambition présidentielle.

"Je ne veux pas être ministre. Je ne veux pas aller à l’Assemblée. Je ne demande rien. Mais j'ai pas envie qu'on m'emmerde, puisque c'est un terme à la mode", a-t-il déclaré dans une interview à L’Opinion le 17 janvier.

Le chef de l’État aurait récemment posé son veto à la fusion des partis Agir et Horizons, ce dernier étant présidé par son ancien Premier ministre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала