Elon Musk prêt à payer un étudiant qui le piste, celui-ci lui demande 10 fois plus

© AP Photo / Chris CarlsonElon Musk
Elon Musk  - Sputnik France, 1920, 01.02.2022
Un étudiant qui a créé un compte Twitter publiant régulièrement les trajets du jet privé d’Elon Musk affirme que le milliardaire l’a bloqué sur les réseaux sociaux et a refusé de lui verser 50.000 dollars, somme que le jeune homme lui a demandée pour fermer le compte.
L’homme le plus riche de la planète, Elon Musk, a finalement refusé l’offre d’un étudiant de 19 ans qui se dit fan du milliardaire. Jack Sweeney a proposé que lui soient versés 50.000 dollars pour suspendre un compte Twitter qui semble préoccuper le fondateur de Tesla depuis longtemps.
Lancé par Sweeney en juin 2020, le compte utilise des bots pour récupérer les données de trafic aérien accessibles au public pour alerter les abonnés des mouvements du jet privé de Musk. Mi-janvier, ce dernier a signalé sur Twitter que les informations sur ses déplacements privés partagées sur les réseaux sociaux étaient devenues "un problème de sécurité".
Or, le 27 janvier 2022, Sweeney a signalé au site Protocol qu’en novembre dernier Musk avait d’abord proposé 5.000 dollars pour fermer le compte et ainsi empêcher "les fous" de suivre ses déplacements.

Une contre-offre

Dans une interview à Insider, il a expliqué que 5.000 dollars ne suffisaient pas pour remplacer "le plaisir" qu’il a tiré de ce travail. En revanche, 50.000 dollars pourraient l’aider à payer ses études à l'université ou à acheter une Tesla Model 3. Selon le média, Musk a d’abord déclaré qu'il réfléchirait à la contre-offre de Sweeney, mais l’a ensuite refusée sous prétexte qu’il "ne sentait pas cela juste de payer pour mettre fin à cela".
Dimanche 30 janvier, l’étudiant a indiqué à Bloomberg que Musk l’a bloqué sur tous les réseaux sociaux.
"Vous savez, c'est un peu étrange, il le veut [que le compte soit suspendu, ndlr], et semble être vraiment en colère", a supposé Sweeney.

Un jeune entrepreneur

D’après Bloomberg, le jeune homme espère toujours que Musk reviendra à la table des négociations. Entre-temps, il a lancé l’entreprise Ground Control qui surveille l'activité des vols d'autres avions importants. Il veut notamment gagner de l'argent en suivant d'autres milliardaires de premier plan, dont Bill Gates et Jeff Bezos.
Il existe déjà des entreprises qui offrent des renseignements sur l'aviation privée aux clients qui veulent avoir une longueur d’avance sur leurs concurrents, car les voyages d'affaires atypiques peuvent fournir des indices sur l'activité commerciale d'une entreprise, des fusions et des acquisitions. Cependant, souligne le média, Sweeney court tout de même des risques judiciaires.
"L'époque des cow-boys consistant à récupérer des données et à les vendre pour des centaines de milliers de dollars est révolue depuis longtemps. Vous ne pouvez pas simplement en tirer le meilleur parti, car il pourrait également y avoir des problèmes judiciaires", a expliqué à Bloomberg Colby Howard, président de Paragon Intel qui fournit des renseignements sur l'aviation d'affaires.

Elon Musk offre son aide

Si Elon Musk n’a pas apprécié la demande de Jack Sweeney, l’homme d’affaires n’hésite pas de temps en temps à utiliser son argent pour aider les personnes en situation d’urgence. En janvier, Elon Musk s’est dit prêt à fournir des terminaux Starlink à la population de l’archipel des Tonga, privés d’Internet par une puissante éruption volcanique et un tsunami la semaine dernière. Il s’est rétracté ensuite, car il s’est avéré qu’amener les terminaux n’était pas si simple.
Fin septembre 2020, il a livré des terminaux capables d’accéder aux satellites Starlink à des pompiers qui luttaient contre les incendies de forêt dans l’État de Washington.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала