Amérique du Nord
URL courte
Par
151632
S'abonner

Bien que le secrétaire d’État à la Défense ait confirmé cette semaine l’entrée en service de missiles hypersoniques à partir de 2023, le Président américain s’est trompé lors d’un meeting en affirmant que son pays possédait des armes «hydrosoniques».

Vendredi 16 octobre, Donald Trump a indiqué que son pays possédait des missiles hypersoniques face à ses partisans à Ocala, en Floride, à moins de trois semaines de l’élection présidentielle. Toutefois, comme l’ont indiqué de nombreux internautes, le Président américain s’est trompé en les nommant «missiles hydrosoniques.»

«Tout le monde est jaloux, nous avons des missiles hydrosoniques dont vous avez entendu parler», a-t-il déclaré, affirmant que ce n’était pas le cas avant car «d’autres pays ont volé nos plans pendant l’administration Obama».

Il avait déjà évoqué ce «vol de technologie» en septembre, assurant que le missile des États-Unis était bien plus rapide. Le Président a ainsi promis que son administration maintiendrait une puissance militaire inégalée, tout en espérant que les États-Unis ne devront jamais faire usage de leur arsenal nucléaire.

Plus tôt dans la semaine, le chef du Pentagone Mark Esper a confirmé que les armes hypersoniques entreraient en activité dans l’armée américaine à partir de 2023. Il a ensuite détaillé les caractéristiques du missile en question, capable d’atteindre une vitesse de Mach 8 et d’atteindre une cible jusqu’à 1.600 kilomètres.

Lors de la phase de test des prototypes, le secrétaire d’État à l’Armée Ryan McCarthy a précisé que le missile avait atteint sa cible à 15 centimètres près.

Test russe d’un missile hypersonique

Une annonce qui intervient 10 jours après les tests réussis de la Russie, dont le missile hypersonique Tsirkon a atteint une cible en mer de Barents située à 450 kilomètres de son point de lancement. Selon la Défense russe, il a dépassé la vitesse de Mach 8.

Une réussite «non seulement des forces armées, mais aussi du pays dans son ensemble», avait commenté Vladimir Poutine. «Car doter nos forces armées de systèmes d’armements ultramodernes n’ayant pas d’analogues dans le monde assure la capacité défensive à long terme de notre État», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un important incendie au Havre, une épaisse fumée est visible à des kilomètres - vidéos
Tags:
test, vitesse, armes, Donald Trump, missiles hypersoniques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook