Asie
URL courte
Par
189513
S'abonner

Le dirigeant nord-coréen a semblé très ému en prononçant un discours et a présenté ses excuses auprès de ses concitoyens pour ne pas avoir amélioré leur vie.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a présenté ses excuses à la Nation pour les erreurs commises et était visiblement très ému. Ainsi, dans les séquences vidéo diffusées par la chaîne de télévision d'État, il semblait «en larmes», affirme l’agence de presse Reuters.

Il a consacré une grande partie de son discours prononcé le 10 octobre, à l'occasion du 75e anniversaire du Parti du travail, au pouvoir, à exprimer sa gratitude en se disant désolé de ne pas avoir été en mesure d'améliorer la vie de ses concitoyens.

«Notre peuple me faisait confiance, cette confiance était aussi haute que le ciel et aussi profonde que la mer, mais moi, je n'ai pas toujours été à la hauteur. Je suis vraiment désolé», a-t-il déclaré, cité par le journal sud-coréen Korea Times.

Un message sortant de l’ordinaire

Certains experts auxquel se réfère le journal estiment qu’il a pu s'excuser pour la lutte insuffisamment efficace contre le Covid-19. Selon eux, ce discours inhabituel visait à gagner le soutien du public, alors qu’auparavant, les discours du dirigeant nord-coréen s’articulaient autour de messages stéréotypés sur la puissance militaire du pays.

Kim Jong-un avait précédemment affirmé que Pyongyang augmentait son potentiel militaire uniquement pour se protéger et qu’il n’avait pas l’intention de frapper en premier.

Le 10 octobre, il avait constaté que les habitants de son pays respectaient les mesures antivirales et les avait remerciés pour leur attitude responsable, affirmant qu’il était soulagé que pas un seul Nord-Coréen n'ait été infecté par le Covid-19.

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
Tags:
excuses, discours, Kim Jong-un, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook