Culture
URL courte
Par
175
S'abonner

L’agence Royal Mint, chargée de la frappe de la livre sterling, a présenté début octobre la troisième pièce d’une collection spéciale célébrant la sortie du 25e film de la saga James Bond. Cette collection dédiée à l’agent secret le plus célèbre du monde est composée de lingots et de trois pièces.

Dans le cadre de la nouvelle collection de lingots et de pièces créée à l’occasion de la sortie du 25e film de James Bond, la Royal Mint, l’agence exécutive britannique responsable de la frappe de la livre sterling, a présenté début octobre la dernière pièce de la collection.

Le coût de la pièce dépend de la matière dont elle est faite. Ainsi, alors que pour un article en cupronickel il faut payer 13 livres, soit environ 14 euros, une pièce en or d’une once coûtera 2.480 livres, soit près de 2.700 euros.

Aston Martin, Wet Nellie et Bond

La collection comprend trois pièces commémoratives avec des gravures d’objets ou de symboles caractéristiques de l’espion au matricule 007. Ainsi, c’est une Aston Martin DB5, la voiture classique de Bond, qui décore la première pièce de la collection. La deuxième représente la voiture sous-marine futuriste Wet Nellie, construite sur mesure pour le film de 1977. Enfin la troisième pièce, déjà disponible à la vente, montre Bond lui-même.

«Créé par un partenariat de graphistes, Christian Davies et Matt Dent, le revers [de la pièce, ndlr] montre Bond dans un smoking classique accompagné de ces propos célèbres: shaken not stirred [au shaker pas à la cuillère, ndlr]», fait savoir un communiqué de la Royal Mint.

La première repoussée

Début octobre, la première du nouveau film de la saga James Bond, intitulé Mourir peut attendre, a de nouveau été reportée par ses producteurs à avril 2021. Cette décision a été prise en raison de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Tags:
pièce commémorative, James Bond
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook