Défense
URL courte
11823
S'abonner

Les Saoudiennes sont désormais acceptées dans l’armée, bien qu’elles ne puissent accéder qu’aux rangs de soldat de première classe, caporal, sergent et sergent-chef dans le royaume qui applique une version rigoriste de l’islam. Sputnik s’en est entretenu avec une spécialiste.

Autorisées déjà à intégrer des postes au sein des forces de sécurité, les Saoudiennes s’engagent désormais au sein des forces terrestres, aériennes, maritimes, des missiles stratégiques et des services médicaux. Le chef d’état-major de l’armée d’Arabie saoudite, le général Fayyad al-Ruwaili, a inaugurée dimanche 19 janvier la toute première section composée à 100% de femmes.

Les Saoudiennes à la conquête de nouveaux métiers

«Le gouvernement saoudien accorde un soutien multiformes aux femmes qui sont à la conquête de nouvelles sphères d’activité professionnelle. De ce fait, l’opinion se rend de mieux en mieux compte que le principal critère dans le recrutement d’un collaborateur est son efficacité et non son sexe», a déclaré à Sputnik Nuf al-Gamidi, spécialiste saoudienne du développement économique et de l’élargissement des droits pour les femmes.

Et d’ajouter que dans l’armée, les Saoudiennes serviraient de préférence là où le travail avec la population féminine est nécessaire, qu’il s’agisse des contrôles d’identité, des fouilles corporelles ou des interrogatoires.

«Pour cela, l’armée saoudienne a besoin de femmes. […] Il y aura beaucoup de touristes, et il importe de garantir la sécurité dans lieux de grands rassemblements de personnes. Aussi, les collaboratrices des forces de sécurité seront-elles très demandées», a résumé l’experte.

En octobre 2019, l’Arabie saoudite a accordé aux femmes la possibilité de servir dans l’armée, initiative qui s’inscrit dans le programme Vision 2030 du prince héritier Mohammed ben Salmane visant à transformer l'économie saoudienne.

Plusieurs réformes visant à octroyer des droits aux femmes ont été engagées ces dernières années, comme l'autorisation de conduire ou de voyager à l'étranger sans l'accord préalable de leur «gardien» (père, mari, fils ou autre parent masculin).

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
femmes, armée, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook