Economie
URL courte
8561
S'abonner

Un accord de paiement a été trouvé entre les banques de Russie et d’Inde pour permettre à New Delhi de régler les armes russes en roubles et en roupies, affirme Bloomberg en faisant suite à d’autres articles évoquant ces négociations. Cette démarche est censée permettre à l’Inde d’éviter les sanctions américaines.

L’Inde et la Russie ont convenu de payer en monnaies nationales leurs contrats d’armement, dont la valeur s’élève à plusieurs milliards de dollars, rapporte Bloomberg, citant plusieurs sources russes et indiennes informées des négociations en cours entre les banques de ces deux pays.

Ces mesures devraient permettre à l’Inde d’échapper aux sanctions américaines auxquelles elle risque d’être soumise conformément à la loi dite CAATSA. Celle-ci renvoie à l'extraterritorialité des mesures américaines et prévoit des restrictions contre toute personne ou entité ayant eu des liens avec le secteur russe de la défense.

L’accord de paiement pour encadrer les transactions en devises nationales a été trouvé entre les banques centrales de Russie et d'Inde, selon une source informée à Moscou citée par Bloomberg. Il devrait permettre à New Delhi de réaliser bientôt le premier versement pour deux navires de guerre que la Russie construit pour sa Marine, selon deux sources indiennes.

Ces informations interviennent suite à l’article paru fin juin dans le journal Economic Times, selon lequel l’Inde étudie la possibilité d’avoir recours à l’euro pour les contrats d’armement conclus avec la Russie.

Pour l’instant, les autorités indiennes et russes n’ont pas officiellement réagi à ces informations.

La Russie figure parmi les plus grands partenaires de l’Inde dans le domaine militaire. Le 5 octobre 2018, Moscou et New Delhi ont signé un contrat de 5,4 milliards de dollars prévoyant la livraison de cinq batteries de S-400 Triumph. Les négociations pour l’achat de ces systèmes antiaériens russes ont duré de nombreux mois, en dépit des menaces de sanctions américaines en cas de conclusion d'un accord. Quelques jours plus tard, Donald Trump a déclaré que l'Inde allait «bientôt connaître» une réponse à la signature de ces contrats. Ces menaces ont été renouvelées à la mi-juin 2019 par Alice Wells, la première sous-secrétaire d'État américaine adjointe pour l'Asie centrale et du Sud.

Lire aussi:

Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
contrat, armements, dollar US, Russie, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook