Economie
URL courte
10594
S'abonner

Le taux de détention de la dette publique russe par les investisseurs étrangers a pulvérisé tous les records en 2019 pour atteindre 20 milliards d’euros, a fait savoir la presse russe citant les données de la Banque de Russie.

Le flux de capitaux étrangers dans la dette publique de Russie a atteint l’année dernière un niveau record, ont annoncé les médias se référant à un rapport de la Banque de Russie.

Ainsi, les non-résidents ont investi en 2019 dans la dette publique russe 22,2 milliards de dollars, soit quelque 20 milliards d’euros. Ils se sont particulièrement intéressés à cette détention dans le cadre de la demande d’actifs de marchés en développement, de l’affaiblissement de la rhétorique des sanctions antirusses et d’une inflation basse, a précisé le journal Rossiiskaya Gazeta.

Ces résultats diffèrent substantiellement du chiffre de 2018, année qui avait enregistré un reflux des capitaux étrangers de l’équivalent de presque 4,8 milliards d’euros.

Dette mondiale

La Bourse de Moscou avait précédemment indiqué, pour sa part, que les investisseurs américains achetaient volontiers des actions de sociétés russes. Ainsi, plus de la moitié des placements étrangers en bourse sont assurés par Wall Street.

La totalité de la dette mondiale a franchi la barre des 253.000 milliards de dollars (environ 228.000 milliards d’euros) au troisième trimestre 2019, selon un rapport de l'Institut de la finance internationale (IIF), cité par CNBC. Ce qui fait qu’elle représente désormais 322% du PIB mondial.

Lire aussi:

Mohammed VI a ordonné la destruction d’édifices flambant neufs dans une toute nouvelle station balnéaire
Alexandra de Taddeo «soutient» Pavlenski et a expliqué son rôle dans la diffusion de vidéos X de Griveaux
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Tags:
investisseurs, dette publique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook