Europe
URL courte
Par
5031206
S'abonner

L'armée de l'air allemande participe avec ses partenaires de l'Otan à des exercices secrets Steadfast Noon pour s'entraîner à défendre une zone en cas de guerre nucléaire, relatent Bild et dpa.

Le quotidien allemand Bild révèle la tenue cette semaine d’exercices secrets Steadfast Noon entre l'armée de l'air allemande et ses partenaires de l'Otan avec l'utilisation de chasseurs-bombardiers qui pourraient porter des armes nucléaires en cas de guerre.

L’agence de presse dpa écrit que ces exercices, engageant des bombardiers Tornado capables de porter des armes nucléaires, se déroulent sur la base aérienne de Nörvenich (Rhénanie du Nord-Westphalie) considérée comme un emplacement alternatif possible pour les armes nucléaires tactiques américaines de type B61.

Selon des informations non confirmées officiellement, ces bombes sont stockées à Büchel (Rhénanie-Palatinat) où est mené l'exercice Resilient Guard pendant lequel l'armée de l'air s'entraîne à contrer une attaque contre la base aérienne avec l'utilisation du système de missiles anti-aériens américain Patriot.

Selon des experts militaires, durant les manœuvres Steadfast Noon, les soldats s'entraînent à transporter en toute sécurité des armes nucléaires américaines depuis des dépôts souterrains et à les installer sur les avions de combat. Néanmoins, au cours des vols d'entraînement, les avions ne portent pas de bombes.

Le danger d'une guerre nucléaire plus élevé que jamais

Le journal indique que le danger d'une guerre menée avec l'utilisation d’armes nucléaires est actuellement considéré comme nettement plus élevé qu'au cours des trois dernières décennies. La raison principale en est la sortie des États-Unis du traité FNI sur les missiles à portée intermédiaires ainsi que les doutes sur la prolongation du traité New Start.

Les experts militaires s'attendent à une nouvelle course aux armements. Les États-Unis travaillent déjà sur un nouveau système mobile à moyenne portée qui aurait été illégal à l'époque du traité FNI. Selon les plans actuels, il ne devrait transporter que des ogives conventionnelles, c'est-à-dire non atomiques, sans pour autant savoir si cela restera ainsi, écrit Bild.

Enfin, le dernier accord majeur de désarmement entre la Russie et les États-Unis, soit le traité New Start sur la limitation des armes nucléaires stratégiques, prend fin le 5 février 2021. Les deux pays parlent d'une prolongation de l'accord, bien que Moscou ait récemment exprimé peu d'espoir quant à une issue favorable sous la présidence de Donald Trump.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
«On va te décapiter la tête»: le maire du VIIIe à Lyon menacé - photos
Tags:
guerre nucléaire, exercices, armée de l'air
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook