Europe
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (68)
161077
S'abonner

Deux jours après que la présidente de l'Agence européenne des médicaments Christa Wirthumer-Hoche a estimé qu’utiliser le Spoutnik V était comparable à la «roulette russe», le régulateur autrichien déclare qu’il ne s’agit pas de l’innocuité ou de l’efficacité du vaccin russe.

La qualité du vaccin anti-Covid russe Spoutnik V n’a pas été mise en doute lorsque la présidente de l’Agence européenne des médicaments (EMA) Christa Wirthumer-Hoche a noté qu’autoriser l’utilisation du Spoutnik V était comparable à la roulette russe, a déclaré ce mardi 9 mars l’Agence autrichienne pour la santé et la sécurité alimentaire (AGES).

«Ces propos ne faisaient pas référence à l’innocuité, à la qualité ou à l'efficacité du vaccin Spoutnik V. Il fait actuellement l’objet d’une étude de l'Agence européenne des médicaments dans le cadre de la procédure d’enregistrement», a indiqué un porte-parole de l’AGES.

«Roulette russe»

Le 7 mars, Christa Wirthumer-Hoche, présidente de l’EMA et chef de l’AGES, a déclaré que la délivrance d’un permis national pour l'utilisation d’urgence du vaccin russe «serait possible si le gouvernement émettait une ordonnance, mais c’est comparable à la roulette russe».

Elle a jugé d’insuffisantes les informations sur les personnes immunisées avec le Spoutnik V, sans exclure la possibilité de l’arrivée du vaccin sur le marché européen après toutes les vérifications.

Le Kremlin a jugé ses propos d’«incorrects», alors que les créateurs du vaccin ont appelé Mme Wirthumer-Hoche à présenter des excuses publiques pour ses commentaires «qui soulèvent de sérieuses questions sur une éventuelle ingérence politique dans l'examen en cours de l'EMA».

Spoutnik V à l’étude par l’EMA

L’EMA a annoncé avoir lancé la procédure d’examen du dossier d’enregistrement du Spoutnik V le 4 mars. Après cette annonce, les autorités russes se sont déclarées prêtes à fournir des vaccins à 50 millions d'Européens à partir de juin.

La Slovaquie et la Hongrie ont donné leur feu vert à l’utilisation du vaccin russe sans attendre l’avis de l’EMA. Le président de la Chambre de commerce italo-russe a indiqué ce mardi 9 mars que l’Italie fabriquerait le Spoutnik V même si l’EMA refusait de l’homologuer.

Selon The Lancet, l’une des revues médicales les plus respectées, le Spoutnik V est non seulement le premier vaccin enregistré au monde, mais aussi l’un des meilleurs. Les résultats préliminaires des essais cliniques de phase III du Spoutnik V publiés par cette revue confirment son innocuité et son efficacité au niveau de 91,6%.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (68)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Agence européenne des médicaments (EMA), C17, Spoutnik V, vaccin, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook