Europe
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (74)
14543
S'abonner

La Suède s’attend à recevoir des doses du vaccin russe Spoutnik V dès le mois de juin si celui-ci est approuvé dans l’UE, a indiqué le «Monsieur vaccin» du pays. La Finlande devrait entamer des négociations similaires.

Stockholm est entré en contact avec le Centre Gamaleïa, le fabricant du Spoutnik V, ainsi qu’avec le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) afin de s’accorder sur la livraison du vaccin russe, a annoncé vendredi 16 avril Richard Bergström, le coordinateur de la vaccination suédoise. Il s’attend à recevoir les premières doses d’ici à juin ou juillet.

«L'objectif est d'avoir un accord en place si/quand le vaccin est approuvé dans l'UE», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Stockholm rapportée par Bloomberg et la presse locale.

Il n’escompte toutefois pas des livraisons «importantes» car les Russes «n’ont pas cette capacité».

Les discussions portent notamment sur les volumes importés et le prix par dose. Cela permettrait la mise en place de la livraison directement après la validation par l’Agence européenne des médicaments (EMA). D’après M. Bergström, la Suède a entamé ces négociations avec «plusieurs» pays de l’UE, sans préciser lesquels.

Quels pays?

Bloomberg s’avance sur la Finlande, puisque le pays a également fait part de sa volonté de négocier avec la Russie. En effet, jeudi 15 avril, Krista Kiuru, ministre de la Famille, a révélé lors d’une séance de questions-réponses au Parlement finnois que des discussions allaient être entamées afin d’acquérir le Spoutnik V, rapporte le Helsinki Times. Elle a notamment assuré que ces négociations étaient légales, puisque qu’aucun accord n’a encore été signé entre le fabricant et l’Union européenne.

Le 8 avril, le RFPI a annoncé le début des discussions avec l’Allemagne, au lendemain de l’annonce du Land de Bavière de la signature d’un contrat préliminaire de livraison de 2,5 millions de doses. En France, la région PACA en a précommandé 500.000, a assuré son président Renaud Muselier. Une approche jugée irresponsable par le secrétaire d’État Clément Beaune, lequel prône une vaccination «égalitaire pour tous les Français».

Outre la Hongrie et la Slovaquie qui l’ont déjà homologué, la République tchèque et l’Autriche ont indiqué vouloir faire de même s’ils jugeaient la validation de l’EMA trop longue. Des intentions qui contredisent la position de Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, pour qui l’Union européen n’aura pas besoin du Spoutnik V, puisqu’elle disposera d’assez de doses d’autres vaccins d’ici à l’été.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (74)

Lire aussi:

L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas à l'aide d'une arme sous-marine
Tags:
Suède, Union européenne (UE), livraisons, négociations, accord, vaccin, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook